Accueil » A la une » Football – Mondial 2022 : Les Barea s’éloignent du Qatar
A la une Sport

Football – Mondial 2022 : Les Barea s’éloignent du Qatar

L'avenir de la sélection malgache s'obscurcit après ce deuxième revers.

Deuxième défaite en deux matches pour Madagascar, hier en Tanzanie. Les chances de qualification de la Grande île pour les barrages sont fortement réduites, après ce résultat.

Zéro point en deux rencontres. Le bilan de Mada­gascar est catastrophique. À tel point que la qualification pour les barrages du Mondial 2022 s’éloigne sérieusement pour les Barea.

Après les Écureuils du Bénin, leurs bourreaux se nomment cette fois-ci les Taïfa Stars. Victoire des Tanzaniens (3-2), hier au stade Mkapa de Dar-es-Salam. La Grande île est dernière de son groupe. Sans pour autant être fataliste, les chances de remontée sont très minces désormais. Dans la mesure où seul le premier de la poule est qualifié pour les barrages.

Ce match restera dans les annales. Pas pour les bonnes raisons malheureusement. On a assisté à l’un des penalties les plus rapides de l’histoire du football. Après sept secondes de jeu ! Melvin Adrien juge mal la trajectoire d’un long ballon. Il commet une faute sur un attaquant tanzanien. Manque d’attention ou de concentration ? Peu importe. En tout cas, l’arbitre siffle penalty. Nyoni se charge de la transformation (1e , 1-0).

Le portier malgache était loin d’être serein. Preuve en sont ses nombreuses sorties hasardeuses, comme cette tentative de retourné acrobatique à 30m de sa cage (18e ).

La charnière centrale était aussi à la rue. L’absence d’entente entre Bapasy et Fontaine a été mise à nue sur le but de Dismas (25e , 2-0). Le milieu offensif tanzanien a récupéré un mauvais dégagement. Il s’est ensuite baladé dans l’axe sur 30 m, avant de marquer sur un tir à ras-de-terre en fin de course. Aucun arrière stoppeur n’est intervenu. Qui devait tacler et qui devait assurer la couverture ? On l’ignore.

Largesses défensives

Au milieu de cette détresse, on a apprécié la réactivité d’Éric Rabesan­dratana. Il sort Lalaina à la demi-heure de jeu, pour envoyer Njiva au front. Coaching gagnant. Celui qui avait marqué le but de qualification pour la CAN 2019, a réduit la marque dans la foulée (35e , 2-1). Les Barea ont alors pris l’ascendant. Ils ont égalisé sur un magnifique coup franc de Fontaine, en pleine lucarne (45e +2, 2-2).

Le défenseur du FC Lorient a sauvé une partie de son match avec cette action. Pour le reste, sa prestation était loin d’être satisfaisante. Pareil pour ses coéquipiers à l’arrière. Les largesses défensives malgaches ont de nouveau été exploitées par les Tanzaniens au début du deuxième acte.

L’enchaînement était toujours le même. Débordement sur la gauche, où Métanire était aux abois. Puis remise dans l’axe, pour profiter de l’absence de marquage. C’est ainsi que Salum s’est retrouvé tout seul à l’entrée de la surface sur le troisième but (52e ).

La sélection malgache a passé l’après-midi à courir après le score. Elle a égalisé une fois. Mais pas deux. Et ce, même si sélectionneur a joué son va-tout dans la dernière demi-heure, avec les entrées en jeu d’Amada, Paulin, Ramalingom et Carolus. En parlant de Rabe, certains de ces choix sont plutôt discutables.

Primo, son insistance sur le schéma en 4-5-1, malgré le manque d’efficacité observé à Mahamasina. Secundo, le remplacement de Hery Bastien, malgré son énorme volume de jeu. Et tertio, le maintien de Hakim sur la pelouse, alors qu’il avait vendangé de très nombreuses occasions franches.

La Grande île perd donc pour la deuxième fois en deux journées dans ces éliminatoires du Mondial 2022. Au classement, le Bénin et la Tanzanie sont devant (4 pts). La RD Congo est troisième (2 pts). Madagascar occupe la dernière place (0 pt). Il reste quatre journées en octobre et novembre.

7 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • I am a Tanzanian. Madagascar should think about using the home players too. Mix them with foreign based players. Foreign based players most of them get afraid to get injured with the National Teams!

  •  » Veloma ry Saïd Omar  » ! Une défaite prévisible . Un entraîneur qui trouve normal que c’est typiquement  » Africain  » et l’indulgence est de mise pour laisser les joueurs faire la fête la veille d’un match . Des dirigeants sous l’emprise du populisme qui n’ont trouvé mieux que de les faire participer aux fastes de l’inauguration du stade Baréa avec la population en liesse 48 h avant un match retour crucial pour la qualification au mondial du Quatar . Des joueurs qui ne mouillent pas leurs maillots . L’absence d’un vrai attaquant qui tue le match . Une défense fébrile à ce jour . Bref une équipe apathique et vieillissante qui ne soulève pas les passions .Les Malgaches devraient apprendre à ne pas tomber dans le piège du chauvinisme béat avec le contexte compréhensible de la dureté de la vie sinon ce pays ne connaîtra jamais le progrès . Il y a bien d’autres dérivatifs pour soulever l’euphorie populaire par exemple l’amélioration déjà de son niveau de vie . Les performances sportives pour les disciplines collectives ou individuelles dans un cadre propice à la détection des jeunes talents suivront de facto .

  • Et dire qu’il y en a qui pensent qu’il faudrait tout miser sur le football, parce que ce serait un sport planétaire !!! ET le budget pour rivaliser avec les grandes nations, ils le trouvent où ??? On peut toujours détecter un ou une pépite dans un sport individuel et le/la mettre dans les meilleures conditions … Mais une vingtaine de joueurs, JAMAIS !!! Nous n’aurons jamais les moyens. Alors que les enfants fassent du foot, c’est bien … mais pour le haut niveau qui se joue au millimètre, vaut mieux appréhender le sport en général différemment !!!

    • Et l’arriéré de service débarque avec sa vision étriquée et sa haine viscérale pour le sport roi . Pire c’est un sale hypocrite prétendant qu’il n’a rien contre le football.Ses délires permettent de déceler une jalousie morbide contre les joueurs professionnels de foot .C’est certainement un aigri et un frustré face à la réussite des autres . On aimerait bien savoir dans quel sport individuel il excelle ce babakoto . Et s’il a les couilles qu’il aille vociférer ses médisances et ses insultes au milieu des spectateurs des BAREA en plein match à Mahamasina . En réalité c’est un piètre connaisseur de la valeur universelle du sport en général avec ses minables à priori sur le foot en particulier .Dégagez il n’y a rien à voir !

      • A part insulter vous ne savez rien faire d’autre!! Niveau intellectuel: juste sorti de maternelle!! Moi, ce que je veux, c’est qu’on parle de mon pays sur le plan du sport internationale, comme on parle des Jamaïcains en athlétisme par exemple. La Jamaïque est un pays pauvre et ils sont là, et pas en foot car ils savent qu’ils n’auront jamais les moyens d’atteindre le haut niveau. Et oui, le haut niveau ne s’improvise pas. Nos jeunes ont du potentiel, autant les valoriser sur les qualités individuelles. En sport collectif, sur le plan international et sans moyens financiers, trop compliqué. I n’ y a que les ânes qui ne peuvent pas comprendre cela … Pauvre de vous et malheur à notre pays avec des gens comme vous, drogués à la balle ronde!!! .

        • Le demeuré avec ses fautes d’orthographe ferait mieux de s’exprimer dans sa langue maternelle . C’est une « tapette » qui apparemment ne sait pas bizarrement « taper » dans le ballon rond . Son pseudo reflète déjà bien une personnalité d’ignare inculte .Madagascar a connu les gloires de Jean Louis Ravelomanantsoa pour les 100 m , sans plus . Certainement ce taré est un fumeur de mauvaises herbes pour être un admirateur de la Jamaïque . L’ Argentine qui n’est pas un pays riche , a été champion du monde de football . De toute façon ce morveux avec ces divagations dénigrant le football est rien face à ces millions de personnes « accros » à ce magnifique sport inventé par les Anglais . Casse-toi pauvre C..!

          • Hé hé …il devient fou le Rabe. L’Argentine est un des pays les plus riches de l’Amérique du Sud / Faudra revoir les cours de géographie mon pôôvre petit monsieur à l’insulte facile. Le seul sport où on parle de Hooligans c’est le Foot / Beaucoup d’accros comme vous dites sont des petits barjots de la cervelle, souvent sans éducation, incapable de comprendre qu’ils sont manipulés par les élites politiques. Foot = opium du peuple. Un peu de recul mon pôôvre petit monsieur. Et bla bla bla … les Bareas vous attentent pour remonter le niveau … grand spécialiste que vous êtes …vite vite hihihihi !!!