Accueil » Politique » Communales – Les nouvelles élections verrouillées au sein du Conseil d’état
Politique

Communales – Les nouvelles élections verrouillées au sein du Conseil d’état

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est incapable de procéder à l’organisation des nouvelles élections. La reprise du processus électoral dépend des décisions du Conseil d’État sur les contentieux électoraux. Sur le plateau d’une télévision privée, le Rapporteur général Fano Rakotondrazaka a expliqué que huit communes n’ont pas soutenu des candidats en tant que conseillers durant les élections en novembre 2019. Les résultats des vingt quatre autres communes ont été annulés par le Tribunal administratif des circonscriptions concernées. Une trentaine de communes sont actuellement dépourvues de maires et de conseillers élus.

En effet, la CENI a du pain sur la planche pour assurer les nouvelles élections. Le calendrier électoral normal a tenu, avant la crise sanitaire, un programme bien rôdé . Si les démarches entamées pour traiter les contentieux au niveau de la juridiction supérieure étaient respectées pour attendre le verdict sur la cassation formulée par les candidats insatisfaits, les élections partielles auraient pu se faire, après la clôture de la liste définitive des électeurs, le 15 mai. Malgré la crise sanitaire qui sévit dans le pays, le traitement des dossiers au sein du Conseil d’État est attendu.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi