Accueil » Economie » Andasibe – Reprise timide du tourisme
Economie

Andasibe – Reprise timide du tourisme

Le parc national d’Anala­maozatra-Mantadia à Anda­sibe rouvre ses portes aux visiteurs, après plusieurs mois de fermeture, causée par l’épidémie de coronavirus. Depuis samedi, il a accueilli une trentaine de visiteurs. « Treize dans la journée du samedi et dix-neuf, hier. Ce sont des touristes locaux, majoritairement, des Mal­gaches », affirme le directeur du parc, Haja Salava, hier. Ce chiffre est relativement inférieur, au nombre de visiteurs enregistrés durant la haute saison touristique. « Ceci ne représente que le tiers de nos visiteurs habituels. En temps normal, nous accueillons entre cinquante à soixante touristes, par jour », enchaîne la source.

Cette faible affluence des touristes, en cette relance du tourisme, ne surprend pas le gestionnaire du parc, le Madagascar National Parks (MNP), notamment, avec le maintien de la fermeture des frontières et la persistance de la crise sanitaire. Les trente-deux-mille visiteurs annuels de l’aire protégée la plus visitée de Madagascar seraient composés principalement d’étrangers, attirés surtout par les différentes espèces de lémuriens qui vivent dans les forêts d’Andasibe. Le MNP mise sur la relance du tourisme national.

Les vingt-sept parcs nationaux et quarante-trois aires protégées gérées par le MNP dans tout Madagas­car sont ouverts aux publics, depuis samedi. Cette réouverture est conditionnée par le respect des dispositifs sanitaires pour réduire au maximum le risque de propagation du virus. Un guide local ne peut, notamment, accompagner que quatre personnes. Le nombre de personnes dans chaque point d’observations est limité à vingt. La distance de un mètre doit être respectée par chaque personne d’un même groupe. Et les personnes vulnérables ne sont pas autorisées à la visite.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi