Accueil » Magazine » Ambohijanaka – Des habitants bloquent la circulation
Magazine Social

Ambohijanaka – Des habitants bloquent la circulation

Les  habitants  d’Ambohijanaka  ont  envahi  le  By-pass  pour réclamer  leur  part  de  «Vatsy  tsinjo».

La circulation sur le boulevard de Tokyo a été bouchée, hier, vers le midi. Des habitants d’Imerimanjaka, dans la commune d’Ambohi­jakana, ont immobilisé la circulation pendant plusieurs minutes, en manifestant sur la route. Ils réclament le « Vatsy tsinjo ». « Personne ne se préoccupe des habitants d’Ambohijanaka. Nous avons faim!», pouvait-on lire sur des pancartes qu’ils arboraient. Ils ont bloqué la route avec des blocs de pierre et des pneus qu’ils ont brûlés sur la chaussée. Il a fallu l’intervention des éléments de forces de l’ordre pour les disperser.

Selon les manifestants, ils n’ont bénéficié d’aucune aide de l’État, depuis le début de cette crise sanitaire. Ils ont été encore plus furieux lorsqu’ils ont vu leurs voisins de la commune d’Anka­raobato, rentrés chez eux avec des sacs de riz et d’autres produits de première nécessité (PPN ), offerts par l’État. « Pourquoi l’État a-t-il distribué des vivres aux habitants d’Ankaraobato et pas à nous? », interrogent-ils. Ils affirment qu’aucun responsable n’est venu chez eux pour effectuer leur recensement, depuis l’annonce du président Andry Rajoelina, sur la distribution du Vatsy Tsinjo II et la réalisation d’un recensement.

Le maire de la commune d’Ambohijanaka est venu sur les lieux, pour calmer sa population. « J’ai déjà discuté avec le député élu dans le district d’Atsimondrano qui a affirmé que les habitants d’Ambohijanaka vont également bénéficier du Vatsy tsinjo », lancele maire Jonah Razafindratsima. Joint au téléphone, le député d’Atsi­mondrano, Andry Ratsiva­hiny l’a confirmé. « La distribution se fait par étape. Mais tous les ménages vulnérables des vingt six communes devront bénéficier de ces aides », promet-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi