Accueil » Social » Prévention d’inondations – La digue d’Anosizato en danger
Social

Prévention d’inondations – La digue d’Anosizato en danger

Des briquetiers à Anosizato creusent le bord de la digue. Les trous formés peuvent ramollir la construction et engendrer des inondations.

La digue d’Anosizato est en danger. Des briquetiers creusent le bord de cette construction qui sert à retenir les eaux de la rivière d’Ikopa, pour en retirer la glaise.
« Ils sont nombreux à la creuser, d’après nos constats. Les trous s’agrandissent et s’approfondissent, ce qui peut engendrer la fissure de la route et la rupture de la digue, incessamment », a informé la commune urbaine d’Antananarivo, hier.

Si de tels accidents se produisent, la prochaine saison des pluies sera un désastre pour la capitale. La rivière Ikopa sortira de son lit et l’inondera, notamment les bas quartiers. En 2015, plus de huit mille sinistrés ont été recensés, lorsque plusieurs digues dans les communes de Soavina et Ampahitrosy, district d’Atsimondrano, avaient cédé. En 2018, la rupture de la digue à Vahilava, dans la même commune, a encore fait des victimes.

Même sans la rupture de digue, l’eau monte, en général, dans les quartiers d’Andavamamba, d’Ampefiloha Ambodirano, d’Andohatapenaka, entre autres, à chaque pluie. Et le problème d’évacuation d’eau, renforcé par les remblayages qui gagnent du terrain, ne fait qu’accentuer les menaces d’inondation.

Convoqués
Le quatrième arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo a pris une mesure d’urgence afin de prévenir la rupture de cette digue qui fait également office de route. Ses techniciens sont descendus sur les lieux pour suspendre les activités de ces artisans. Ils sont convoqués au quatrième arrondissement à Andrefan’Ambohijanahary. Ils devront apporter leur autorisation d’exploitation de cet endroit, car les responsables de cet arrondissement vont les contrôler.

Le directeur général de l’Autorité de protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (Apipa), Philippe Rateloson, n’a pas confirmé l’existence de risque de rupture « immédiate » de la digue de la rivière Ikopa. Il tire, toutefois, l’attention de tous sur le danger que présente le creusement de la digue. « L’exploitation de cette construction est interdite. Les briquetiers sont invités à travailler dans les ilôts de la rivière », précise-t-il. En creusant ces îlots, le niveau des eaux de la rivière n’atteindrait pas le côte d’alerte aux inondations. Des mesures devraient, par ailleurs, être prises sur les parties de la digue déjà exploitées afin d’éviter que les trous s’élargissent.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter