Accueil » Social » Examen du baccalauréat – Des candidates enceintes répertoriées à l’épreuve de l’EPS
Social

Examen du baccalauréat – Des candidates enceintes répertoriées à l’épreuve de l’EPS

Les  épreuves  d’EPS  ont débuté  depuis  lundi.

Une candidate a fait un malaise, pendant l’épreuve de l’éducation physique et sportive (EPS) dans le centre d’examen à Alarobia, hier. Il s’avère qu’elle est enceinte. « Elle ne se serait pas rendue compte de sa grossesse qu’après ce malaise. Les personnes qui l’ont accompagnée ont été, également, surprises », indique un responsable du centre d’examen à Alarobia.

Dans ce centre, près d’une dizaine de candidates enceintes ont été enregistrées, depuis lundi, début de l’épreuve EPS de l’examen du baccalauréat. Les autres centres ont, également, recensées quelques cas de candidates enceintes.

Normalement, une femme enceinte ne peut pas participer à l’épreuve pratique de l’EPS. Les médecins leur ont fourni un certificat médical qui atteste leur incapacité à passer l’épreuve pratique. Elles participeront à l’épreuve théorie de l’EPS.

D’autres candidates enceintes ont désisté. Elles ne sont pas présentées aux épreuves. « Certaines candidates que nous avons jointes au téléphone, nous ont confié qu’elles ne vont pas participer à l’examen, car elles sont enceintes », rajoute notre source.

Défaillants

La plupart de ces femmes enceintes sont, encore, des adolescentes ou qui ont à peine atteint l’âge de 18 ans. Ce n’est pas la première fois que des lycéennes en état de grossesse figurent parmi les candidats à l’épreuve d’EPS. En 2018, plusieurs candidates enceintes ont été répertoriées. « Ces grossesses sont évitables avec les méthodes contraceptives, malheureusement, la contraception chez les adolescentes reste un sujet tabou. Elle est, même, contestée par la communauté », regrette un médecin.

À part ces candidates enceintes, plusieurs candidats inscrits à l’examen du baccalauréat ne se sont pas présentés aux épreuves de l’EPS qui ont commencé, lundi. Une cinquantaine dans les centres d’examen de l’Académie nationale des sports à Ampefiloha, même chiffre à Ankatso et à Alaro­bia. Les chefs de centre ont tenté de les contacter, un à un, pour les avertir de la tenue de ce t te épreuve. Certains candidats sont injoignables, d’autres n’ont été au courant de la tenue de l’épreuve, que tard. Un candidat peut rater l’examen, en ne se présentant pas à une épreuve. Il sera noté zéro. Cette note est éliminatoire à l’examen du baccalauréat.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter