Culture

Evénement – « International Reggae Week » enivre la capitale

Le groupe Dougl’ transcende le public de l’Is’Art Galerie Ampasanimalo vendredi soir.

En faisant appel à la créativité de toute une communauté d’artistes. « International Reggae Week » conquiert un public de tous horizons.

Toute une semaine consacré à la culture reggae, à ses valeurs, ainsi qu’à ses vertus, le tout en scandant haut et fort un amour commun pour l’art et la culture. C’est ainsi que s’est découvert du 1er au 7 juillet donc, cet événement d’exception qu’est le « International Reggae Week » dans la capitale. Porté par l’association « Youth’Nity », composé de jeunes acteurs culturels et fervents promoteurs de la culture reggae à Madagascar. Rentrant dans le cadre de la journée internationale du reggae le 1er mai, la célébration s’est étendue pour la première fois sur toute une semaine cette année.
C’est donc littéralement tout un festival qui s’est clôturé ce week-end. Vendredi, la journée fut alors particulièrement chargée pour les artistes participants à l’événement. Laissant la part belle à l’art du graffiti, « International Reggae Week» sublime grâce aux talents d’un parterre d’artistes à l’université d’Antananarivo. Là où des artistes comme Taka Andrianavalona, Maherisoa, Ponk, Clipse Tean, mais encore l’illustre Naty Kaly pour ne citer qu’eux, se sont donné rendez-vous pour réaliser des fresques murales derrière l’amphithéâtre DEGS. Illustrant à l’unisson les vertus de la fraternité, de la solidarité et du respect prôné par le reggae et la culture rastafari, et gravant ensemble dans la roche, comme on dit, leur union.

Des concerts chaleureux
Entre ces diverses performances artistiques, plusieurs concerts ont évidemment enchanté le public. Le reggae étant avant tout un genre musical très populaire, des concerts musicaux exceptionnels ont aussi accompagné les festivités de ce « Interna-tional Reggae Week». A commencer par les retrouvailles avec le groupe Mashmanjaka à l’université d’Antananarivo, suivi dans la soirée d’un concert entrainant avec le groupe Dougl’ à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo.
L’occasion pour le public de jouir d’un rendez-vous enivrant aux rythmes de la musique urbaine et du reggae, avec entre autres des interprétations de Damian Marley, mais aussi de Doc Holliday de la part du groupe. De même que de leurs propres compositions comme « Real love » et « Zava-boary». Samedi de midi à 14h, un concert acoustique de Mafonja s’est offert au Jardin de l’Ortana à Antaninarenina, l’occasion pour le chanteur « Gasikara » de jouir de la proximité avec ses fans. De plus, un concert rap et reggae resplendissant de jeunesse de la part des jeunes rappeurs Eklypse et Kheman a réjoui le public venu le rejoindre au Bop Village Androhibe. Convivial et jovial tout au long de la semaine, « International Reggae Week » a ravi les mélomanes de tous âges et de tous horizons.