Accueil » Régions » Journée mondiale environnement – Restauration des écosystèmes par la plantation de raphia
Régions

Journée mondiale environnement – Restauration des écosystèmes par la plantation de raphia

La génération restauration dans la région Boeny Betsiboka.

La célébration de la journée mondiale de l’Envi­ronnement dans la Région Boeny/Betsiboka a été marquée par une action de plantation de raphia au niveau de la nouvelle aire protégée dans le fokontany Antrema, commune rurale de Katsepy dans le district de Mitsinjo, vendredi dernier.

Deux cents pieds de raphia étaient ainsi plantés par des jeunes, avec les autorités dirigées par le Directeur régional Boeny/Betsiboka, Ihando Andrianjafy.

La restauration des écosystèmes et la plantation de raphia étaient l’objectif de cette célébration. Plu­sieurs activités étaient organisées durant la journée du vendredi à l’instar de la dotation de matériel aux communautés locales, la distribution des lots aux gagnants du concours organisé dans le cadre de la Journée mondiale.

« Entre 2000 à 2020, cent sept mille ha de forêts sur les cinq cent dix huit mille ha de superficie recouverte d’arbres en 2000, sont détruits dans la région Boeny et neuf mille sept cent vingt ha sur les cent soixante-dix mille ha dans la région Betsiboka. Les feux de brousse, la destruction des forêts ainsi que l’exploitation forestière abusive et l’abattage des arbres, l’exploitation de la filière charbon de bois sont les causes de cette destruction massive. Cela entraîne la disparition des espèces vivantes, des forêts et surtout aussi l’érosion des sols. La mobilisation générale des différents acteurs dont les jeunes, les organismes et les associations ainsi que les STD et CTD, privés ou publics est l’une des priorités pour œuvrer à la restauration de l’écosystème détruit », a indiqué le DIREDD Boeny/ Betsiboka.

Plusieurs actions de reboisement ont été entreprises dans la région et plusieurs techniques ont été utilisées dont le seld-back et semi-direct pour aug­menter les résultats à recouvrir d’arbres la superficie de soixante-quinze mille ha, selon la recommandation du ministère et suite à la politique générale de l’État en matière de l’environnement.

Les exploitants forestiers étaient contraints de pro­céder à des actions de reboisement dans Boeny/Betsiboka. Cette année, cent vingt millions de pieds de jeunes arbres ont été plantés sur une superficie de mille cinq cent quatre-vingt neuf ha dans les deux régions de la juridiction de la DIREDD cette année.

Tandis que onze mille huit cent soixante ha sont utilisés pour la restauration des forêts naturelles détruites et des forêts de mangroves. Sur les 3000 ha, des arbres de croissance rapide ont été plantés telles que des acacias, eucalyptus afin de répondre au besoin local.

« Le reboisement est aussi une économie verte car il est source de revenu pour nous paysans et communautés locales. Plus de quatre mille cinq cents emplois ont été créés depuis 2020 et deux cent mille mains d’œuvre ont été payées. La population locale jouit des avantages », a constaté un adjoint au maire local.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • voilà une excellente initiative, comme filtre naturel il n’y a pas mieux, bravo, mettez aussi quelques Callophylums et vous aurez la totale …