Accueil » Social » Gestion de déchets médicaux – Un nouvel incinérateur pour Befelatanana
Social

Gestion de déchets médicaux – Un nouvel incinérateur pour Befelatanana

L’installation  de  l’incinérateur  auprès  du  CHUJRB a  été  effectuée  depuis  deux  mois.

Le centre hospitalier Joseph Raseta de Befelatanana vient de bénéficier d’un incinérateur de déchets sans fumée. Le don fait partie d’un effort financé par le gouvernement japonais qui permet à l’ONUDI de mettre en œuvre le projet avec treize autres entreprises japonaises, dans le cadre du transfert de technologie. Il est d’un montant de 142 000 U SD ou 534 millions d’ariary.

Le traitement approprié des déchets médicaux représente un défi, notamment en période de Covid-19. « Le don arrive à point nommé puisqu’ il est à rappeler que l’ONU avait déclaré dans sa classification que les déchets médicaux arrivent en deuxième position après les déchets radioactifs. La gestion de ces déchets est d’autant plus importante. L’incinérateur permet de gérer les déchets correctement et permet également de préserver l’environnement », explique le professeur Jean Louis Hanitrala Rakotovao. Une série de formations a été également fournie au personnel qui travaillera dans ce centre.

En moyenne, l’incinérateur permet de brûler près de 450 kg de déchets du centre hospitalier et des autres centres de traitement de la Covid-19. Même si la plupart des déchets sont aussi inoffensifs que des déchets domestiques, certains types de déchets médicaux représentent un gros risque en matière de santé. Aux alentours du CHU JRB, la population s’est plainte de la fumée lorsque les déchets étaient broyés par les anciens équipements de l’hôpital. L’équipement est produit par CHUWA INDUSTR IAL CO.LTD, une entreprise japonaise spécialisée dans le traitement de déchets industriels. Une mise à l’échelle sera effectuée dans les autres régions et les autres centres hospitaliers.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter