Accueil » Social » Bilan covid-19 – Cinq nouveaux décès dûs au coronavirus
Social

Bilan covid-19 – Cinq nouveaux décès dûs au coronavirus

Trois  décès  sur  cinq  ont  eu  lieu  à  Analamanga.

Le bilan épidémiologique du 6 juin a indiqué cinquante cas positifs au coronavirus dans tout le pays. Les nouveaux cas ont été détectés à partir de trois cent vingt-sept prélèvements. Ce qui ramène le taux de positivité à 15,90%. Cinq personnes ont succombé  à cette maladie et au total près de huit cent soixante-six décès sont répertoriés dans la Grande île. Le nombre de cas positifs avoisine le nombre de nouveaux cas annoncé le weekend qui est de cinquante-neuf. Analamanga détient le plus grand nombre avec onze nouveaux cas. Dans la région Atsinanana qui enregistrait une hausse le week-end, six cas ont été enregistrés. Dans la région Diana, un nouveau cas a été répertorié. Onze cas dans la Haute Matsiatra. Un nouveau cas dans l’Atsimo Andrefana. Quatre dans la région Menabe. Six dans l’Amoron’i Mania.

Dans la région Bongolava, sept cas ont été pris en compte. Pour la région Ihorombe, un nouveau cas. Pour la région Itasy, un cas a été testé. Et trois nouveaux cas ont été détectés dans la région Androy.

Le nombre de patients guéris est de cinquante-sept pour le 7 juin. Le nombre de personnes présentant une forme grave étant de cent vingt-trois dans le pays.

Actuellement dans la région Atsinanana, Ambatovy est considéré comme un cluster. Mais une descente a été effectuée pour maîtriser la propagation de la maladie. Le ministre de la Santé publique a avancé lors de l’inauguration de l’incinérateur au CHU JRB que les différents clusters seront circonscrits d’avance pour maintenir la baisse des nouveaux cas.

« Nous avons mis en place des techniques pour endiguer la maladie dans les zones considérées comme foyers de l’épidémie. Les moyens sont mobilisés à cet effet », confie-t-il. Les professionnels de santé recommandent la vigilance. « Il est important de respecter les gestes barrières, le port du masque et toutes mesures de protection nécessaires. On n’est pas encore tiré d’affaire pour l’instant malgré une nette amélioration des chiffres afférents », explique un médecin joint au téléphone, hier.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter