Accueil » A la une » 26 Juin – Le stade Barea prêt pour la fête nationale
A la une Politique

26 Juin – Le stade Barea prêt pour la fête nationale

Le stade Barea, majestueux, illumine toute la ville la nuit.

Les responsables du projet stade Barea affirment que les lieux seront prêts pour accueillir les festivités du 26 juin. Pour l’heure, il n’y a pas encore de décision officielle sur le déroulement ou la forme de la célébration de la fête nationale.

Un appel du pied. La publication sur la page du projet Stade Barea, dimanche, n’est pas passée inaperçue. « Si besoin est, le stade est prêt pour accueillir la célébration de la fête nationale, le 26 juin », peut-on lire en entrée en matière.

À moins de vingt jours du 61e anniversaire du retour à l’indépendance, rien n’est encore certain sur la forme, ou l’envergure des festivités. Une des questions qui restent sans réponse, jusqu’ici, est de savoir où se tiendra la parade militaire. Pour cause d’état d’urgence sanitaire, le défilé militaire qui, traditionnellement est le climax des célébrations officielles, avait été organisé sur l’avenue de l’indépendance, à Analakely.

Bien que la situation sanitaire se soit décantée ces derniers jours, le coronavirus est toujours à l’affût. La quinzaine d’état d’urgence sanitaire et les restrictions qui vont avec, courent jusqu’en fin de semaine. L’annonce des nouvelles mesures sanitaires à appliquer durant les semaines à venir sera déterminante pour la célébration du 26 juin. Depuis quelques jours, toutefois, le clairon annonçant que les festivités se tiendront à Maha­masina, dans le nouveau stade Barea, se fait de plus en plus insistant.

Un moindre mal

Il est probable que la publication faite par les responsables du projet Stade Barea, dimanche, ne soit pas anodine. Un point de situation précis sur l’avancée des travaux, photos à l’appui, étoffe l’information publiée sur les réseaux sociaux. La publication de dimanche indique, entre autres, que la tribune est pratiquement terminée. Les chaises pour les seize mille places de la tribune sont installées. Les vestiaires, les lieux pour accueillir les invités de marque et les officiels, ou encore, la salle de presse, sont prêts. Les sanitaires pour le public et les vingt-neuf chambres répartis entre les deuxième et troisième niveaux sont, également, en cours de finition.

La réception technique des installations en eau et électricité, ainsi que des dispositifs anti-incendie dans la tribune du stade Barea sont également, faites selon les responsables du projet. Les ouvriers s’attaquent actuellement au revêtement d’étanchéité des deux larges escaliers donnant accès à la tribune. Un point qui con­cerne directement la parade militaire, « le bitumage de la voie faisant face à la tribune avance » Elle pourra accueillir les défilés à pied, mais aussi la parade des véhicules, souligne la publication de dimanche.

La piste qui entoure le terrain, dont la pelouse pousse sous une protection contre le froid, sera recouverte de bitume rouge. Les travaux de bitumage en cours concernent aussi les aires de stationnement et les différentes voies d’accès au stade. La construction de la clôture du stade Barea démarre également, selon les responsables du projet. La priorité sera donnée à la clôture qui entoure la façade de ce nouveau temple du football. Les informations partagées dimanche font part, du reste, de l’avancée du chantier pour la construction des gradins.

Concernant les gradins, les ouvriers ont terminé l’installation des chaises pour le premier niveau. Bien que les responsables du projet Stade Barea soient optimistes sur la possibilité d’accueillir les festivités de la fête nationale, la situation sanitaire sera déterminante pour ce rendez-vous. Il est probable que l’État reste prudent et ne se hasarde pas à organiser des événements ouverts au grand public, qui créeront des rassemblements de foule.

Une réunion préparatoire de la journée du 26 juin s’est déroulée hier, du côté de l’armée. « Rien n’est encore acté. Il y a différents scénarios mis en place. Nous attendons la validation des responsables étatiques. Quelle que soit la décision prise, le but est de faire les choses bien », confie une source avisée.

Gérard Andriamano­hisoa, conseiller spécial du président de la République, et principal responsable du projet Stade Barea souligne que les infrastructures permettent de respecter les gestes barrières et les distan­ciations sanitaires. À l’entendre, l’absence du public pourrait être un moindre mal, puisque l’inauguration officielle du stade ne serait prévue qu’en septembre. Durant la période des matchs internationaux, visiblement.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter