Faits divers

Ambohimangakely – Un mort dans un spectaculaire face-à-face

Cet accident mortel s’est produit sur la route d’Ambohimangakely, à Ikianja.

Un violent accident en face-à-face entre un scooter et un 4×4 s’est produit jeudi à 20 heures, à Ikianja Ambohimangakely. Le motocycliste est mort sur le coup.

Décédé sur le coup. Tel est le bilan d’un tragique accident de la circulation survenu sur la route d’Ambohimangakely, au niveau de Bekisoa Ikianja, dans la nuit de jeudi, vers 20 heures. Il s’agit d’un scootériste de 24 ans qui a péri dans un face-à-face spectaculaire. Il est entré en collision frontale avec un 4×4 de marque Toyota après avoir raté un dépassement. Il n’a pas réussi à devancer un véhicule quand l’autre venant en sens inverse n’a pas non plus pu l’éviter. Ils auraient tous roulé à pleine vitesse, selon les témoignages de certains automobilistes.

Percuté de plein fouet, ce jeune homme a été projeté loin de son deux-roues pulvérisé. À part cette perte en vie humaine, les dégâts matériels ont été incalculables pour les deux parties.
Ce malheureux se dirigeait vers Ambohimangakely, cette nuit-là, lorsque le pire s’est produit. Personne présente sur les lieux n’en a rien connu sur lui. Il fallait alors prévenir la gendarmerie pour effectuer le constat et l’identifier. « Nous aurions souhaité le conduire à l’hôpital, mais d’autres automobilistes ont déploré qu’il n’était plus. Ma femme et moi sommes donc repartis de peur qu’on aille perturber la circulation et créer trop de bouchons. Evidemment, plusieurs voitures ont ralenti pour voir ce qui est arrivé», décrit un habitant d’Ambohimalaza étant passé par cet axe au moment de l’accident.

Consternés
La victime avait sa carte d’identité nationale (CIN) dans sa poche qui a été récupérée par la gendarmerie. « Nous sommes tombés des nues et tellement consternés, lorsque nous avons été avisés du sort de ce collègue. Une personne a publié sur Facebook sa CIN en annonçant sa mort et une bribe de circonstance du choc », soupire un proche de ce scootériste.

La famille endeuillée a rejoint la gendarmerie dès qu’elle était informée. La dépouille du défunt lui a été remise après les constatations.
De son côté, le conducteur de la Toyota a été amené à la brigade où il se trouve toujours en garde-à-vue pour être verbalisé. Il sera présenté au Parquet dès que l’enquête sera clôturée.

« Le nombre d’accidents impliquant des deux-roues, principalement des scooters, se multiplie ces derniers mois aussi bien dans la ville d’Antananarivo que dans les zones périphériques. On en a enregistré au moins quatre par semaine », note un policier à la brigade des accidents de la circulation (BAC).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter