Accueil » Social » Education – Formation sur la programmation informatique
Social

Education – Formation sur la programmation informatique

Le développement de la nouvelle technologie est incontournable. Des enseignants au niveau des lycées dans la direction régionale de l’Éducation nationale (DREN) à Analamanga ont été formés sur la programmation informatique.

Il s’agit du programme « Africa code week », qui a pour but d’améliorer la qualité de l’éducation à Madagascar.

« L’Africa code week est très intuitif et accessible. Les enseignants n’ont pas besoin de maîtriser la programmation pour bénéficier de la formation, qu’ils enseignent le français, l’histoire-héographie, les mathématiques ou la physique-chimie », explique le directeur général de l’Enseignement secondaire et de la formation de masse, Lala Haron­tsoa Rakotojaona, mercredi, lors de l’ouverture de la formation à Antanimbarinandriana. Après cette formation, ces récipiendaires pourront partager sur internet des séquences qu’ils ont réalisées.

L’éducation numérique a été instaurée dans le système éducatif depuis quelques années, principalement, au niveau des lycées et des collèges, où des bibliothèques numériques ont été mises en place.
Cent-quarante quatre enseignants, directeurs d’école et employés bénéficient de cette formation.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • La quasi totalité des pays ont tardé à proposer des formations informatiques pour être en adéquation avec les mutations technologiques, et notamment numériques, de ces deux dernières décennies. Un effort doit être fourni pour rattraper le retard que tous nos pays connaissent vis à vis entre autres des Etats-Unis. Peut-être que dans quelques années, des innovations technologiques pourront alors émerger dans nos pays, prouesses pouvant rivaliser avec des plateformes hégémoniques, comme le GAFA (Google Apple Facebook Amazon) et bien d’autres, toutes nés outre-atlantique.