Accueil » Faits divers » Alerte à la bombe – Jumbo Smart Tajombato sous tension
Faits divers

Alerte à la bombe – Jumbo Smart Tajombato sous tension

Un dispositif suspecté d’être une bombe a été découvert dans les toilettes du centre commercial Smart à Tanjombato, hier. La situation a semé la panique.

Terrorisme. Un périmètre de sécurité a été dressé et des démineurs appelés à intervenir, hier après-midi dans la galerie commerciale Smart Tanjombato. Une mallette suspectée d’être une bombe, selon les témoignages obtenus, a été découverte dans les toilettes de ce centre.

Terrorisés, les clients et les salariés se sont dispersés dans la confusion. Plus de cinquante boutiques de Smart ont été fermées. Le responsable a, dans la foulée, donné l’alerte à la police à proximité. À 17h 26, heure à laquelle le commis­saire central de Tanjombato a été joint par téléphone, les experts en désamorçage n’étaient pas toujours arrivés sur place. Les journalistes et quelques boutiquiers ont observé de loin en attendant ces spécialistes.

Les éléments du commissariat central de Tanjombato, ceux d’intervention de Tsaralalàna, de la brigade criminelle, de l’organisation de secours des sapeurs-pompiers et de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) ont été présents sur les lieux. D’après les organisations sécuritaires, les limiers du corps de protection civile du Capsat et ceux d’Ivato sont chargés de la neutralisation de cette prétendue bombe.

Dix millions d’ariary
D’après les premiers éléments de l’investigation, le terroriste a exigé une somme de 10 millions d’ariary au responsable de ce centre commercial jusqu’à ce matin à 9h, autrement, il fera exploser la bombe. « Nous ignorons jusqu’à l’heure actuelle (ndlr : 19h24), s’il a prévenu son interlocuteur via facebook ou par appel téléphonique. Selon ses avertissements, il ferait usage d’une commande à distance pour déclencher l’engin », a confié un commissaire de police sur les lieux.

À la lumière des renseignements obtenus, la cible n’a pas cédé à cette demande du terroriste, lequel n’a pu encore être démasqué jusqu’à hier soir.

Les forces de l’ordre ont fait exploser la bombe vers 20 heures. Elles vont continuer à ratisser l’endroit pour retrouver les deux autres explosifs annoncées par le terroriste. Des équipements de détection de traces d’explosifs y ont été engagés. Le visionnage des images de vidéosurveillance aurait également été effectué, selon les dernières informations reçues. Cet acte de terrorisme est à suivre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter