A la une Social

Distribution du Tosika Fameno – De milliers de doléances recensées

Enregistrement des doléances des familles qui n’ont pas bénéficié du Tosika Fameno à Amboditsiry.

La distribution du Tosika Fameno bat son plein depuis quelques semaines. De nombreuses familles ont déjà bénéficié de la donation financière. Par contre, des tas de doléances sont recensées.

Après le pré-enregistrement au Lycée Nanisana et au Lycée technique Ampasampito, des milliers de personnes ont fait la queue devant le terrain de basket d’Amboditsiry, hier. Ces habitants des Fokontany du 5ème Arrondissement sont venus pour se plaindre après avoir consulté les bureaux de poste pour recevoir la donation d’un montant de 100 000 ariary, le Tosika Fameno promis par le président de la République depuis le confinement. La récupération de l’argent serait bloquée par la procédure au niveau des guichets. Une enquête complète a été déjà faite par des agents du Fonds d’intervention de développement (FID) quelques semaines plus tôt, mais une fois avisés sur le paiement, ces gens avaient dû recommencer toutes les démarches.

« Nous avons déjà fait l’inscription au CEG Nanisana mais ce jour, notre nom n’est pas affiché sur la liste. Nous avons vérifié auprès du Fokontany et il n’y a rien sur la base de données alors que tous les renseignements sur notre situation ont été enregistrés. Ils ont déjà enquêté sur nous», regrette Soloniaina, 65 ans, une mère de famille lessiveuse qui habite à Ambatonkaranana. Les plaignants sont accueillis selon l’organisation de la commune du 5ème Arrondisse­ment. Hier, c’était au tour des habitants d’Analamahitsy Cité, Analamahitsy Tanàna, Ambatobe, Androhibe et Manjakaray II A, II D, II C d’être accueillis par les membres du comité Loharano, chargés d’enregistrer à nouveau le nom, le prénom, le numéro de la Carte d’identité nationale et le fond de la doléance.

Rumeur

De bon matin, des gens faisaient la queue pour attendre l’appel sur le terrain de basket. Vers 11 heures, quatre cent cinquante quatre doléances ont été reçues. De milliers de personnes attendaient encore débout à l’extérieur alors que le rassemblement devait se terminer à 13 heures. L a distribution du Tosika Fameno est très attendue par ces familles au moins pour subvenir aux besoins vitaux.

« J’ai des enfants à nourrir. Mon mari ne travaille plus. Il est tireur de charrette et je suis marchande. Vu la situation qui oblige l’arrêt des activités à 13 heures tous les jours, notre revenu a fortement diminué. Ce mois de mai, le propriétaire nous a mis en demeure sur le loyer impayé. Je m’impatiente de toucher la donation pour payer le loyer du mois d’avril », explique Hortense Rafarasoa, mère de famille venant de Manjakaray.

Un malentendu préoccupe la plupart des gens qui n’ont pas encore bénéficié du Tosika Fameno. Ils soupçonnent ainsi l’incompétence des membres du comité Loharano à l’origine de ce désordre dans la distribution. « L’aide n’est pas parvenue aux vrais destinataires. Les bénéficiaires sont filtrés »,s’ inquiète Liza Razaiari­manana, une mère de famille qui habite à Ambato karanana. Tandis que d’autres s’étonnent que les ménages pauvres n’ont pas été sélectionnés par rapport aux riches. « Nous espérons que la donation sera distribuée à tous ceux qui sont victimes du confinement. Le Tosika Fameno, d’après le président de la République, est dédié aux familles vulnérables, aux travailleurs mis en chômage technique à cause de la crise sanitaire. Or, ce n’est pas le cas d’après ce que j’ai cru constater », doute Anicette Raholiarisoa, chômeur venant de Manjakaray.

Face à cette rumeur qui risque de dénigrer l’image du comité Loharano, un membre exerçant à Amboditsiry a expliqué: « la population a tort à ce sujet. Nous ne nous occupons pas de la gestion des fonds. Nous ne faisons qu’exercer les instructions et transmettre les données au niveau supérieur ». Cette semaine, la réception des doléances se poursuivra encore pour les habitants du 5ème Arrondissement. Selon Tantely Ranoelijaona, délégué au maire de la circonscription, « ces personnes sont déjà inscrites sur la liste des bénéficiaires mais des anomalies sont observées sur les renseignements après la vérification au bureau de poste. La Commune urbaine d’Antananarivo a mis en place des bureaux de doléances au niveau des six Arrondissements pour recevoir les plaintes des gens sur le Tosika Fameno ».

Les doléances seront étudiées par le FID et c’est au tour des autres Fokontany de l’Arrondissement d’être reçus ce jour.