Culture

Art plastique – Un artiste de Morondava expose à l’hôtel Le Louvre

L’exposition des huit artistes peintres à l’ hôtel Le Louvre fait un clin d’œil à toutes les mères.

Le Louvre accueille l’exposition « Madagascar, un monde de couleurs » regroupant huit artistes plasticiens. L’un d’eux, de Morondava, expose pour la première fois dans la capitale.

Les cent vingt tableaux exposés à l’hôtel Le Louvre du 1er au 31 mai présentent différents styles et composent une riche palette de couleurs propre à la Grande île. Sous le thème « Madagascar, un monde de couleurs », cette exposition fait découvrir de nouveaux talents. Naivo Haja Razafimbelo, Mistery, D’Ange, R. Dolph, Mahenina Andrianaivo, et Arthur sont des habitués des expositions dans cet établissement hôtelier de la capitale.
Patrick Claudis Rakotomalala et Manitra intègrent le groupe, cette fois-ci, et valident leur participation avec la particularité de leurs styles respectifs. L’abstrait du premier évoque le charme de la région Menabe, le naïf coloré du second illustre le paysage de Madagascar dans toute sa splendeur. « C’est ma toute première exposition. J’éprouve un immense plaisir à partager ma passion avec le public de la capitale. Je remercie mes mécènes qui ont contribué à réaliser cette étape après le premier prix que j’ai gagné en 2016. Je rêve d’accéder au niveau professionnel dans ce domaine », évoque le représentant de Morondava.
« Exposer au Louvre représente beaucoup pour moi. Le style naïf se transmet de génération en génération dans ma famille », confie Manitra, artiste et professeur de malgache dans un lycée de la capitale.

Fête des mères
Et les fresques peintes par les anciens participants se rivalisent de beauté avec les nouveaux venus. « Nous avons des offres intéressantes pour la fête des mères », rassure Mahenina Andrianaivo.
À un rythme soutenu, ce collectif d’artistes peintres investit pour exposer au Louvre. « Cet endroit offre une bonne visibilité et une bonne cible pour nous les artistes. Depuis longtemps on rêvait d’une salle d’exposition permanente. Nous lançons un appel », formule R. Dolph.