Accueil » Sport » Pétanque – Amir, futur président de la FSBM
Sport

Pétanque – Amir, futur président de la FSBM

Amir est l’unique candidat à la présidence de la FSBM.

Amir va devenir le prochain président de la FSBM. Ses principaux objectifs sont de gagner la reconnaissance et de maintenir la confiance de la FIPJP et du ministère des Sports.

Amirou­dine An­drialemi­ro­vason, de son nom complet. Un joueur au palmarès riche et un dirigeant reconnu. Voilà comment on peut décrire l’hom­me de quarante-six ans qui va présider la Fédération de Sport Boules Malagasy. Candidat unique pour le scrutin de ce samedi à Antsahamanitra, il s’apprête à franchir un nouveau palier, après avoir gravi de multiples échelons.

Originaire de Betroka, pépinière de la pétanque dans la Grande île, il a découvert la discipline dès son plus jeune âge. « J’ai commencé à jouer à huit ans. En 2000, j’ai déménagé à NosyBe Hell Ville. Avec un collaborateur, nous avons fondé l’Amicale des Boulistes de NosyBe. J’ai commencé à m’investir plus sérieusement dans la pétanque, comme joueur et comme président de club », se remémore-t-il.

Par la suite, Amir a été élu à la tête de la ligue de Diana en 2012. Au cours de son deuxième mandat régional, il s’est lancé pour la première fois dans la course à la présidence de la Fédération, appelée Fédération Malgache de Pétanque à l’époque.

Certes, il a essuyé un revers lors de l’élection de 2017 à Antsirabe. Mais cette défaite ne l’a découragé en aucun cas. Pour preuve, il a continué à œuvrer pour le bien de la discipline. Et quatre ans après, le voilà qui se présente à nouveau, toujours aussi motivé.

Confiance

Amir était le bras droit du défunt Dolys Andriama­rohaja au sein de la FSBM. Ensemble, ils ont bataillé pour gagner la confiance des instances internationales. « J’ai secondé feu Dolys au cours des négociations avec la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal. Nous avons pu obtenir l’annulation des sanctions. Les boulistes de notre pays ont de nouveau été autorisés à participer à des compétitions à l’extérieur. Avec Quarterback, il était impossible d’aller en France pour poursuivre les discussions à cause de la crise sanitaire. Mais d’autres représentants sur place ont pris le relais », précise-t-il.

Ils se sont énormément investis pour mener à bien ces pourparlers. Et c’est justement dans la continuité de ces efforts qu’Amir brigue la présidence de la FSBM. « Je me porte candidat pour poursuivre nos efforts et aussi pour pouvoir tenir les promesses faites aux instances internationales. Au départ, il devait y avoir deux autres postulants. Mais nous avons décidé d’unir nos forces, puisque nous avons tous le même objectif : obtenir la reconnaissance et maintenir la confiance de la FIPJP et du ministère des Sports », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter