Accueil » Faits divers » Mandrosoa Ivato – Un octogénaire libéré après un meurtre
Faits divers

Mandrosoa Ivato – Un octogénaire libéré après un meurtre

Un homme de 81 ans soupçonné d’avoir tué sa fille a bénéficié d’une liberté provisoire au terme de son passage au parquet, mardi.

Il vivait avec sa fille en état de démence. Ils s’étaient disputés samedi. Hors d’elle, la femme était partie dormir ailleurs. En rentrant le lendemain, vers 5h30, le ton était monté, ils en étaient venus aux coups. Elle fut tuée. Son corps a été balancé dans la cour, laissant les voisins sans voix.

Le père a été arrêté par les gendarmes du poste avancé de Mandrosoa. Il a été transféré à la brigade de Talatamaty pour sa sécurité. Selon lui, il n’avait pas tué sa fille, mais elle avait saisi elle-même un couteau pour se donner la mort.

« En réalité, il n’existe aucune loi déterminant à partir de quel âge une personne ne peut plus être placée sous mandat de dépôt. Le fait de lui accorder une liberté provisoire part de l’appréciation du juge. Les conditions de vie carcérale ne pourraient pas être favorables pour un homme de 81 ans. Il se peut également que l’inculpation pour homicide ait été disqualifiée. Le juge aurait constaté des coups mortels, mais pas un meurtre », explique notre interlocuteur avocat.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter