Faits divers

Toamasina – Les tireurs de cyclos-pousse mécontents

Corde raide. Une rencontre entre la ministre de la Population et les conducteurs de cyclo-pousse et triporteurs de Toamasina a mal tourné en fin de semaine. En s’adressant à cette force active de la capitale de Betsimisa­raka, en chômage forcé depuis maintenant près de quinze jours, la ministre a été chahutée. S’entendant à des aides sociales à leur bénéfice lors du passage de la membre du gouvernement, les près de huit cents tireurs de cyclo-pousse et conducteurs de triporteurs ont manifesté leur impatience au point de sortir leurs griffes et mettre le feu aux poudres.

À s’adressant à ce rassemblement de transporteurs, ayant arpenté en masse les rues de la ville sous le regard vigilant des forces de l’ordre pour rejoindre le stadium, la ministre a ouvert la facilitation des distributions des dons par l’enregistrement et la régularisation de la situation professionnelle des concernés mais ces derniers ne l’ont pas entendue de cette oreille là. Voulant que des aides leur soient remises dans les meilleurs délais plutôt que de verser dans les paperasses de régularisation, ils ont haussé le ton, étant donné qu’ils ont déjà lancé un premier signal d’alarme au début .

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter