Accueil » Economie » Infrastructures – Une voie rapide entre le port et la RN2
Economie

Infrastructures – Une voie rapide entre le port et la RN2

En attendant l’autoroute Antananarivo-Toamasina, le Président de la République Andry Rajoelina a lancé, hier, les travaux de construction de la voie rapide de dix kilomètres qui relie le port de Toamasina à la RN2, au niveau de Tsarakofafa. Les travaux se feront en deux étapes. Il y aura l’élargissement de la RN2 sur un peu moins de quatre kilomètres et la construction d’un nouveau tracé de six kilomètres entre le pont qui enjambe le canal des Pangalanes et le port.
D’une largeur de vingt-deux mètres avec deux voies réservées aux poids lourds, ce début d’autoroute est appelé à offrir une alternative à l’engorgement du trafic à Toamasina, notamment au niveau de la sortie vers Antananarivo à cause justement des camions porte-conteneurs. Les travaux d’une durée annoncée de deux ans seront réalisés par l’entreprise Anhui Foreign Economic Construction Co (AFECC) avec l’appui du gouvernement chinois. La continuité de l’État est assurée en ce début de quinquennat. La construction de cette voie a été annoncée vers la fin du mandat de l’ancien président Hery Rajaonari­mampianina.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Le projet de construction d’autoroute est un projet rapide pour solutionné l’évacuation de la marchandise du port de Toamasina et le centre ville avant d’entamé sur le grand projet d’autoroute Tana-Tamatave! C’est rare que dans le pays, quelqu’un a une vision comme d’aujourd’hui!

    • faire un contournement de tamatave c’est bien , il y aura bien moins de camions dans la ville ,mais l’autoroute tana -tamatave ça je n’y crois pas , et pour cause de la situation géographique de madagascar, cela demandera beaucoup d’oeuvres d’arts( ponts , tunels) et des déplacements de villages entiers , ça coûtera beaucoup trop cher , avant de faire cela il faudrait s’occuper de l’assainissement des égouts et donner du travails aux citoyens, il faut des stations d’épurations , des canalisations et une bonne dépollution des villes , bon courage à tous les malgaches.