Accueil » A la une » Dégâts cycloniques – Vingt-et-un morts et soixante dix mille sinistrés
A la une Social

Dégâts cycloniques – Vingt-et-un morts et soixante dix mille sinistrés

Les dégâts laissés par Batsirai à Mananjary

Le bilan provisoire des dégâts laissés par Batsirai est lourd. Des dizaines de milliers de sinistrés sont sans-abri.

Plusieurs vies ont péri après le passage du cyclone Batsirai. Au moins vingt-et-une personnes ont trouvé la mort à Ikongo, à Ambalavao, à Mananjary, à Nosy Varika, à Mandoto et à Vohibato, selon le bilan du Bureau national de la Gestion des risques et catastrophes (BNGRC), hier à 20 heures. Ces chiffres vont probablement augmenter. Le BNGRC vérifie toutes les informations sur d’autres décès signalés après le passage du cyclone.

Le député d’Ikongo, Jean Brunelle Razafintsiandraofa, entre autres, annonce le décès de quatre vingt deux personnes, dans son district. « La plupart de ces personnes décédées ont été ensevelies sous les ruines de leurs maisons, d’autres ont été emportées par l’eau », affirme-t-il. Quarante-quatre de ces décès seraient survenus dans la commune rurale d’Ankarimbelo, huit dans la commune urbaine d’Ikongo, dix-sept à Antodin­ga, neuf à Tanakamba, deux à Ambatofotsy, un à Ambina­nitromby et un à Sahalanona.

À Vohipeno, deux personnes ont succombé, selon le rapport du Comité de réflexion des intervenants aux cataclysmes (CRIC) dans ce district de la région de Fito­vinany. Le premier a été emporté par l’eau dans la commune de Savana, et le second a été victime d’un arbre qui s’est renversé sur lui, dans le fokontany d’Ambohitrovakely.

Besoins importants

Les dégâts humains sont importants. Soixante dix mille trois cent cinquante cinq sinistrés sont recensés dans les régions d’Amoron’i Mania, d’Anosy, d’Atsinanana, de Boeny, de Fitovinany, de Vatovavy, d’Atsimo Atsina­nana, de Vakinankaratra, de Betsiboka, d’Atsimo Andre­fana, de Matsiatra Ambony, d’Alaotra Mangoro, de Boeny et d’Ihorombe. Soixante deux mille sont actuellement dans des sites d’hébergement.

Les dégâts matériels sont aussi importants. Dix-sept ponts sont coupés, et dix-sept points de coupure de route sont notifiés. Pour le secteur éducation, deux cent onze établissements scolaires ont été touchés par le cyclone. Soixante-neuf salles de classe ont été complètement détruites et quatre cent trente-neuf, partiellement détruites. Cinquante cinq salles de classe sont décoiffées. L’évaluation rapide multisectorielle et l’évaluation par survol aérien ont débuté, hier. Les besoins des sinistrés sont importants, pour se relever, après le passage de ce cyclone dévastateur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter