Accueil » A la une » Ambohimanarina – Quatre kidnappeurs enlèvent un garçon
A la une Faits divers

Ambohimanarina – Quatre kidnappeurs enlèvent un garçon

Le kidnapping a été commis sur cette partie-là.

Djivan Riwan, 3 ans, un petit garçon d’origine indienne, fils de propriétaires d’une boulangerie, a été kidnappé, à Ambodivonikely Ambohimanarina, hier.

Le kidnapping resurgit. Vers 13 heures, hier, la communauté indienne est de nouveau secouée. Djivan Riwan, un garçon de 3 ans a été enlevé par quatre individus surarmés chez lui, à Ambodivoninkely Ambohimanarina.

D’après les renseignements parvenus au collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM), les auteurs ont utilisé des scooters pour réaliser l’opération. Des témoignages péniblement arrachés sur place révèlent qu’ils ont pulvérisé du gaz au visage du concierge. Ils ont ensuite attrapé l’enfant qui se trouvait près du portail. La scène s’est passée très rapidement. Les criminels ont quitté les lieux et emprunté une route pavée pour prendre la fuite vers Tsarasaotra. Ils roulaient à vive allure.

En arrivant à Anosi­vavaka, les ravisseurs étant en double montée ont percuté une balise en béton au bord de la chaussée. Ils ont fait une violente chute. « Ils étaient lancés à toute vitesse. Ils nous ont justement dépassés avant de tomber. Nous nous sommes alors arrêtés pour leur dire, ça va? Ils nous ont répondu, oui ça va. L’un n’a pas encore pu se relever quand nous sommes repartis. Je me suis retournée sur eux et j’ai été très étonnée car ils se sont précipités pour prendre un bus », décrit une femme.

D’après d’autres témoins oculaires, les deux inconnus sont montés dans un bus de la ligne 194. Sitôt alertés, des policiers du commissariat d’Ambohimanarina se sont lancés à la poursuite. Ils ont mis en fourrière le scooter abandonné.

Poursuite

Le ratissage battait son plein dans toute la capitale. Des éléments d’intervention et les unités spé­cialisées de la police nationale étaient partout, à Ankorondrano et à Ankazo­manga. Ils ont été mobilisés pour retrouver les kidnappeurs. Ceux-ci demeurent introuvables avec leur captif. Les policiers de tous les commissariats ont fouillé les bus et les motos sans exception. Il a été demandé aux gendarmes de boucler des zones périphériques. De son côté, le CFOIM ayant donné l’alerte en premier a sollicité la collaboration de tous, via un appel à témoins, pour pouvoir sauver l’enfant. « Le garçon était vêtu d’un teeshirt blanc et d’un pantalon noir. Si vous avez des informations, appelez ou envoyez un message au 033 31 121 21 ou 034 90 005 75. Une très forte récompense est garantie pour tout renseignement important », partage-t-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter