Accueil » A la une » Sénatoriales – La victoire de l’IRD confirmée
A la une Politique

Sénatoriales – La victoire de l’IRD confirmée

Les  sénateurs  nouvellement  élus,  se  préparant  pour  une  photo  de  groupe,  hier,  à  Ambohidahy.

La HCC officialise la liste des douze sénateurs nouvellement élus. Elle confirme par la même occasion, la domination écrasante de l’IRD au sein de cette institution.

L a confirmation. La Haute Cour Constitutionnelle (HCC), a proclamé les résultats officiels des élections sénatoriales, durant une cérémonie, à Ambohidahy, hier. Un événement durant lequel, elle a confirmé les résultats provisoires publiés par la Commis­sion électorale nationale indépendante (CENI), le 23 décembre.

Le verdict rendu hier, confirme la large majorité à la coalition « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoeli­na » (IRD), à la Chambre haute. Sur les douze sièges de sénateurs élus à pourvoir, la vague orange en a gagné dix. Les autres sont conquis par le parti « Malagasy miara-mihainga » (MMM). La suprématie des tenants du pouvoir sur le Parlement est donc, confirmée. La déferlante orange et ses alliés dominent, également, l’Assemblée nationale.

En tout, l’effectif des sénateurs sera de dix-huit. Aux douze élus officialisés, hier, s’ajouteront six autres, nommés par le président de la République. À l’instar des précédentes législatures, il est quasi-certain que les sénateurs désignés par le chef de l’État seront entièrement acquis à sa cause. Les bruits de couloir prédisent, par ailleurs, que dans les rangs de ces derniers, figure celui ou celle qui deviendra président du Sénat.

Rappel des fondamentaux

La Constitution veut que le président du Sénat assure l’intérim à la présidence de la République, en cas de vacance du poste. Elle ajoute que le chef de l’État en exercice, candidat à l’élection présidentielle, démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin.

Une candidature de Andry Rajoelina, président de la République, pour un second mandat est un secret de polichinelle. Il choisira donc, une personne de confiance et fidèle pour présider la Chambre haute. Des paramètres pris en compte par son prédécesseur Hery Rajaonarimampia­nina, ancien président de la République, en parachutant Rivo Rakotovao, alors ministre, au Sénat, pour en devenir le président et assurer ainsi, son intérim, en 2018.

Ces deux dernières années, la cohabitation entre l’Exécutif et la Chambre haute, dernier bastion du parti d’opposition « Hery vaovao ho an’i Madaga­sikara » (HVM), a été compliquée. Dans le camp des tenants du pouvoir, tous comptent sur le nouvel effectif du Sénat pour avoir un Parlement qui soutient de manière inconditionnelle, la politique et les choix de l’Exécutif.

Les sénateurs de la couleur Orange, en marge de la cérémonie, à la HCC, hier, ont affirmé leur soutien indéfectible à la ligne tracée par le président de la République. Quelques heures après l’officialisation de leur élection, du reste, ils se sont présentés au chef de l’État.

Une femme et onze hommes

Sur les douze sénateurs officiellement élus, il n’y a qu’une seule femme. Il s’agit Sidonie Raharinirina, du MMM, élue dans la province de Toamasina. Ci-après la liste complète des nouveaux élus qui siégeront au Sénat, durant les cinq prochaines années:

Pour la province d’Antananarivo: Herimanana Razafimahefa, de l’IRD, et Andrianantenaina Rakotondrainibe, issu du parti MMM.

Pour la province d’Antsiranana: Avizara Mino Seramila et Serge Eddie, tous deux porte-fanions de l’IRD.

Pour la province de Fianarantsoa: Raymond Rasolondratsimba et Nicolas Rabemananjara, issus de la liste IRD.

Pour la province de Mahajanga: Bin Soufou Alidy et Odilon Dinaraly Tiandraza, de la liste IRD.

Pour la province de Toliara: Jean Marcel Eongobelo et Neypatraiky André Rakotomamonjy, de la coalition IRD.

Pour la province de Toamasina : Donat Tang Manasoa, de l’IRD, et Sidonie Raharinirina, du MMM.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter