Accueil » A la une » Sénat – Une session spéciale en entrée
A la une Politique

Sénat – Une session spéciale en entrée

Le  cycle  électoral  s'achève  aux  élections  sénatoriales, explique  Jean  Eric  Rakotoarisoa.

L’agenda des nouveaux sénateurs d’Anosikely est connu. Une session spéciale est prévue pour élire les membres de bureau permanent et des commissions.

Comme la Constitution le prévoit, le sénat se réunit de plein droit en session spéciale le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats de son élection. Les dix huit nouveaux sénateurs rejoindront leurs sièges au Palais de verre d’Anosikely ce mardi 19 janvier. Les douze élus ont été présentés officiellement, hier, parmi lesquels deux noms issus du parti Malagasy MiaraMiainga (MMM) et dix autres de la coalition pro-régime IRMAR. Leur billet d’entrée pour siéger au Sénat pour cette législature a été confirmé par la Haute Cour Constitu­tionnelle à Ambohidahy.

Les six autres sénateurs qui complètent le nombre des parlementaires de la Chambre haute à dix-huit seront désignés par le président de la République. Lors de la session spéciale de ce 19 janvier, les sénateurs devront constituer les nouveaux membres de bureau permanent, dont le président du Sénat et ses collaborateurs. Comme la Haute Cour Constitutionnelle l’a rappelé dans sa décision, hier, la fin de mandat des sénateurs en exercice est fixée le 21 janvier à minuit. La passation entre les membres de bureau permanent entrant et sortant est prévue le 25 janvier.

Rôle capital

La proclamation des résultats officiels d’hier a été l’occasion pour Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour Constitution­nelle de rappeler aux nouveaux élus le rôle capital du Sénat. Ces élus auront de lourdes responsabilités durant leur mandat. « À la suite de la diminution du nombre des sénateurs, vous devez prouver à la population que la qualité prime sur la quantité. L’on attend de vous un travail législatif de qualité », a-t-il souligné.

Le président de la Cour n’a pas mâché les mots pour conscientiser les élus sur l’exemplarité dont ils doivent faire preuve au sein de la société. La noble mission qui leur est confiée exige de la dignité. Le principe qui régit la démocratie a été également mis en exergue. La règle du bicamérisme a été citée dans la salle de cérémonie à Ambohidahy. L’idée est de rappeler aux sénateurs élus le fondement du Parle­ment et son rôle. Ce sont des notions que les membres de la Chambre haute devront retenir.

« Avec vos collègues de l’Assemblée nationale, vous avez le devoir de véhiculer les cinq valeurs fondamentales d’un parlement démocratique. Cinq valeurs fondamentales s’appliquent à tous les parlementaires qu’elles que soient les cultures et traditions auxquelles ils sont attachés. Un parlement démocratique se caractérise avant toute chose par sa capacité à mettre en pratique ces cinq valeurs fondamentales. Un parlement démocratique doit être représentatif, ouvert et transparent, accessible, responsable devant les électeurs et efficace », indique Jean Eric Rakotoa­risoa.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi