Accueil » Régions » Mahajanga I – L’axe du quai Orange transformé
Régions

Mahajanga I – L’axe du quai Orange transformé

La rue du Quai Orange sera réhabilitée en pavés autobloquants.

Mahajanga I bénéficie également du projet présidentiel de construction d’infrastructures routières, après les autres districts de la région Boeny. La chaussée de la rue du Quai Orange, quai des boutres, qui mène vers celle du port sera réhabilitée en pavés autobloquants. Le gouvernorat de la région Boeny est le principal promoteur de ces travaux. La première pierre a été posée le mercredi 30 décembre devant le quai Botry et les travaux dureront un mois.

Le gouverneur de la région Boeny, Mokhtar Andriantomanga, a choisi d’améliorer cette rue de Mahajanga-Be en raison de son atout touristique. « Rares sont les villes où l’on peut voir des boutres à partir d’une rue. Des éclairages publics seront installés. L’endroit sera un endroit touristique attirant », explique-t-il en prenant la parole.

Le gouverneur de la Photo : Fournie région Analamanga, Hery Rasomaromaka, le sénateur de Madagascar élu à Antsiranana, les parlementaires élus à Antananarivo et à Ambato-Boeny, le préfet de Mahajanga, et les autorités locales ont assisté à l’événement. La rue longue de 200 m qui mène vers le port et passe par une zone administrative, a été choisie pour des raisons historiques.

Le district de Mahajanga II jouit également du projet de construction d’une digue de 2 700 km à AmbalabeBefanjava, La digue sépare la ville de Bekobay et l’Ambalabe-Befanjava. Pendant la saison des pluies, la zone d’Ambalabe-Befanjava est enclavée pendant sept mois.

Dorénavant, les résidents puissent circuler tout au long de l’année. Ils ne seront plus bloqués chez eux. La pose de la première pierre du chantier a eu lieu le mardi 29 décembre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi