Politique

Vie nationale – La Se.Fa .Fi déplore la dégradation de la vie politique

Une tragi-comédie en cinq actes. Telle a été qualifiée l’année 2018 à entendre l’Observatoire de la vie nationale (Se.Fa .Fi ). Dans un communiqué intitulé « 2018, une année électorale gâchée », cette association déplore l’absence d’éthique politique à Madagascar à l’issue de l’élection présidentielle. Rappelant les péripéties des préparatifs, de l’organisation et la tenue de l’élection présidentielle, la Se.Fa .Fi cite l’année 2018 comme « une référence insurpassable d’incompétence et de corruption, de démagogie et de tricheries ».
De critiques acerbes sont ainsi formulées à l’endroit de tous les acteurs électoraux. Critiqué sur les différentes anomalies sur la liste électorale, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) se réfugie sous le système alphanumérique. « le jour du scrutin, nombre de citoyens n’ont pas trouvé leur nom sur la liste électorale (…) Ce qui n’a pas empêché les bataillons d’observateurs internationaux de s’extasier sur la qualité d’une liste électorale qu’ils ont à peine survolé », dénoncent la Se.Fa .Fi .
Les problèmes actuels puisent leurs sources sur les incohérences de lois électorales. Le gouvernement n’a pas considéré les dispositions qui promeuvent l’égalité des chances pour les candidats. Adoptés au forceps, promulgués à la va-vite, les textes électoraux sont qualifiés de « bricolage juridique ». Il en découle les dérives jalonnées « d’hypocrisies et d’illégalités » selon toujours la Se.Fa .Fi, aboutissant à l’absence de toute culture politique.
Ainsi, l’élection présidentielle de 2018 n’aura servi à rien selon cette association. Elle ne fera que rapprocher l’échéance de futurs bouleversements, accroître la
misère de la population et conforter l’irréversible déclin de la Grande Île conclut cette association
.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter