Politique

Général RASOLOFONIRINA – « J’ai agi selon la loi »

Le general Beni Xavier Rasolofonirina se tient droit dans ses bottes.

Riposte. « La décision que j’ai prise, suit l’esprit et la lettre du respect de la hiérarchie. L’ordre donné par le Premier ministre est claire, une posture de prévention, de dissuasion et d’interposition », déclare le général Béni Xavier Rasolofonirina, ministre de la Défense nationale.
à l’issue de la cérémonie de présentation des vœux des corps constitués et du corps diplomatique, hier, à Iavoloha, l’officier général, sollicité par les journalistes, a réagi aux torpillages dont- l fait l’objet ces derniers jours. La presse a rapporté, la semaine dernière, qu’il aurait donné l’ordre de laisser l’accès du parvis de l’hôtel de ville d’Analakely, aux manifestants, jeudi. En réaction, certains médias parlent d’insubordination de sa part, voir de « trahison ».
Un communiqué de presse de la primature publié, vendredi, rapporte qu’une réunion de l’OMC-nat, conduite par le locataire de Mahazoarivo, a requis aux Forces de défense et de sécurité (FDS), de « prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir le maintien de l’ordre public (…) pour assurer également la paix indispensable à la HCC [Haute cour constitutionnelle] pour statuer en toute indépendance et en toute quiétude ».

Cadre légal
Dans sa riposte, l’officier général met en avant les  textes règlementaires indiquant, notamment, les membres de l’Organe mixte de conception (OMC), au niveau national. En sont membres, entre autres, le Président de la République et le Premier ministre. « (…) Mon éducation et ma formation m’imposent le respect de la Constitution, de la loi et des règlements. J’ai pris ma décision dans le respect du cadre légal», réplique le général Rasolofonirina.
Face à la presse, hier, le ministre de la Défense nationale a, également, mis en avant l’acte règlementaire définissant ses attributions et l’organisation de son département. « [Il] exécute la politique de défense nationale et met en œuvre toutes les ressources mises à sa disposition pour préserver (…) le maintien de l’ordre public et la sécurité nationale [il] a autorité sur l’ensemble des forces et services des Forces armées », prévoit, notamment, l’article premier du texte.
Pour conclure sa riposte à ses détracteurs, le ministre de la Défense nationale a lancé, hier, « le général de corps d’armée Béni Xavier Rasolofonirina ne versera pas le sang de ses compatriotes. C’est contraire au serment que j’ai fait et auquel je me suis tenu depuis quarante ans qu’est de servir la patrie. Pour moi, cela signifie défendre les compatriotes, le territoire et les richesses nationales ».

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter