Region

Antsiranana – La neurochirurgie au service des patients

Le CHU de Tanambao est désormais doté d’un service de neurochirurgie.

Le CHU de Tanambao-Antsiranana a ouvert un service de neurochirurgie. Ce qui permet de ne plus évacuer les patients atteints de neurotraumatismes à Tana.

Depuis novembre dernier, Centre hospitalier universitaire de Tanambao-Antsiranana est doté d’un service de neurochirurgie, déjà opérationnel. Dès lors, il pourra alléger les problèmes pécuniaires de la famille des patients avec une prise en charge, surtout à temps, des pathologies neurotraumatologiques graves qui peuvent engager rapidement la fonction vitale.
C’est la première fois dans l’histoire de la médecine à Antsiranana qu’un tel service existe. Auparavant, les traumatisés crâniens graves devaient être évacués à Antananarivo pour une prise en charge neurochirurgicale, évacuation souvent source de morbimortalité importante causée par le retard de prise en charge et la cherté du transfert.
Selon le Professeur Alexandrio Rabemazava, directeur du CHU Tanambao, le nouveau service accueille des patients pour le traitement des pathologies neurotraumatologiques. Celles-ci constituent une urgence comme les hématomes intracrâniens, les plaies cranio-cérébrales, ainsi que les pathologies malformatives pédiatriques comme les meloméningocèles, les encéphalocèles, méningoen­céphalocèles, les hydrocéphalies.

Orientation
Il traite aussi les pathologies dégénératives comme l’hernie discale, les pathologies infectieuses comme l’abcès cérébral, et la tuberculose vertébrale. Cas similaire pour les pathologies vasculaires comme les AVC hémorragiques chirurgicaux, et les AVC ischémiques malins.
« Lors de la cérémonie d’ouverture officielle du service, un enseignement post-universitaire a été organisé conjointement avec la Société malgache de neurochirurgie faisant intervenir tous les neurochirurgiens de Madagascar. C’était une occasion d’offrir une formation médicale continue pour les praticiens locaux et les internes en médecine. On leur a également rappelé la nécessité d’orienter les malades et les blessés éventuels à rejoindre ce service qui est ouvert 24h/24 », a mentionné le Professeur.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter