Accueil » Actualités » Toliara – Ravalomanana échappe de peu à une agression 
Actualités Politique

Toliara – Ravalomanana échappe de peu à une agression 

Un samedi soir à oublier, pour l’ancien président de la République Marc Ravalomanana, qui a effectué une visite dans la cité du soleil. Depuis 17 heures, des troupes de jeunes se sont déjà fait entendre à l’aéroport de Toliara, en chantant et en brandissant des pancartes et banderoles hostiles au président national
du Tiako i Madagasikara. L’on a pu y lire « Ravalo­manana dehors, on ne veut pas un assassin ».
Vers 18 heures, quand son vol a atterri sur le tarmac de l’aéroport, l’ardeur des manifestants a été à son comble, leur « jihe » s’intensifiant et se transformant en véritables cris de haine. À la sortie de l’ancien président de la salle VIP, le ton est monté d’un cran, car il a été conspué par ses contestataires jusqu’à son entrée dans la voiture. Peu de temps après son départ, un autre groupe de personnes a coincé sa voiture aux abords du virage, vers la sortie de l’aéroport. Le véhicule immobilisé, certains ont commencé à taper la carrosserie, d’autres à l’aide de pierres et de gourdins ont tenté de fracasser la vitre de la portière du côté de l’ancien chef d’État.
Heureusement, le chauffeur a pu se frayer un chemin de justesse, au milieu d’une foule en furie. Le calme est revenu peu de temps après. Interrogé sur les faits, le co-président du Tim à Toliara, Sazalahy Tsianihy n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Il a dénoncé sans hésitation que les auteurs de ces agissements et agressions ne sont autres que des jeunes et enfants commandités par le HVM, qui savait d’avance l’arrivée de Ravalomanana. « Dès le début de leurs actes, on a déjà pu identifier les chefs de file des manifestants, qui ne sont autres que les membres des jeunes HVM de Toliara, poussés par un parlementaire bien connu de la ville », a-t-il expliqué.

Intimidation
Hier, les choses se sont encore compliquées. En effet, prévu se tenir samedi après-midi, le meeting de Ravalo­manana a été reporté à dimanche matin, dans l’enceinte du siège du Magro à Betela. Mais dès 8 heures, les forces de l’ordre ont déjà quadrillé l’endroit pour empêcher un rassemblement, qui n’a pas eu l’autorisation du préfet, selon leurs explications. Vers 9 heures, les propriétaires de matériel de sonorisation et des plateformes métalliques servant
d’estrade ont été priés de les démonter et ont vu leurs biens jetés sans ménagement, sous la huée du public sur place.
Vers midi trente, les forces de l’ordre ont été pris de court, car Ravalomanana a fait son entrée au Magro pour tenir son discours. Une partie du public est rentrée pour assister au meeting, mais une grande partie est restée hors de l’enceinte du Magro, craignant une échauffourée entre les partisans et les forces de l’ordre. En effet, une partie de ces dernières a bloqué et empêché les gens de rentrer, tandis qu’un autre groupe encerclait l’assistance durant le meeting.
Dans leurs discours respectifs, Naika Eliane et Zafilahy ont dénoncé les blocages et les intimidations perpétrés à l’endroit de leur président depuis son arrivée à Toliara. Quant à Ravalomanana, dans son discours, il a tenté de dédramatiser la situation. « C’est normal que vous soyez ici pour nous intimider aujourd’hui, seulement je ne suis pas ici pour des raisons politiques, mais religieuses. Vous allez retourner tranquillement dans votre caserne la prochaine fois, quand je vais revenir ici pour la campagne présidentielle », a-t-il prévenu.

Francis Ramanantsoa

8 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • je ne suis pas partisane de Marc Ravalomanana mais les chose comme ça sont inacceptable !il est malgache, donc il peut circuler librement partout dans le territoire de Madagascar!

  • Est-ce que le peuple malgache va indéfiniment continuer à ajouter l’injustice au dessus de l’injustice ?
    Code de procédure pénale:
    Les personnes se trouvant dans des conditions semblables et poursuivies pour les mêmes infractions doivent être jugées selon les mêmes règles.
    II.-L’autorité judiciaire veille à l’information et à la garantie des droits des victimes au cours de toute procédure pénale.
    III.-Toute personne suspectée ou poursuivie est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été établie. Les atteintes à sa présomption d’innocence sont prévenues, réparées et réprimées dans les conditions prévues par la loi.
    Elle a le droit d’être informée des charges retenues contre elle et d’être assistée d’un défenseur.
    Si la personne suspectée ou poursuivie ne comprend pas la langue française, elle a droit, dans une langue qu’elle comprend et jusqu’au terme de la procédure, à l’assistance d’un interprète, y compris pour les entretiens avec son avocat ayant un lien direct avec tout interrogatoire ou toute audience, et, sauf renonciation expresse et éclairée de sa part, à la traduction des pièces essentielles à l’exercice de sa défense et à la garantie du caractère équitable du procès qui doivent, à ce titre, lui être remises ou notifiées en application du présent code.

  • Il faut distinguer les média PRO-HVM. En effet, c’est un grand succes pour Ravalo à Toliara (comme d’habitude)! Un COUAC pour gilbert et ses cliques (ministre) disait le VRAI MEDIA….
    Ce n’est pas pour rien que l’AFRIQUE a elu RAVALO L’HOMME DU CONTINENT ! (à méditer)

  • Madagasikara hoan »ny Malagasy , sa tsy izany , ny fanjakana no mandray andraikitra raha misy tsy mety ataon’ny olona iray na iza io na iza , mandiniha tena tsara isika vahoaka amin’ny hataontsika sy ny zavatra asain’ny olona ataontsika , tsy azo ekena ary lavin’ny fotopisainana malagasy ny fifandrafesan’ny samy malagasy eo amin’ny taniny ,ny fandroahana malagasy iray ataon’olona malagasy mitovy aminy tsy manana fahefana hanao izany tsy handalo , haneho hevitra ao amin’ny faritry madagasikara manontolo , ajanony hatreo ny fihatsika tahaka izany , tena tsy ho zakan’ny mpanao azy izany,
    Tsy ny mahay mijijy baolina no mahay baolina fa izay mahafaty baolina ka mandresy

Voir aussi