Faits divers

Toamasina – Braquage de fonds à la sortie d’une banque

Une femme a été la proie d’un duo de braqueurs, alors qu’elle venait d’effectuer un retrait d’une banque. Munie d’arme de poing, la bande roulait à moto.

Braquage éclair à Toamasina. En plein jour, un duo criminel s’est attaqué à une femme qui venait de retirer de l’argent d’une banque. Cet acte de banditisme a été perpétré près du Bazar Be, aux alentours de 9h 30. Selon les informations recueillies sur les lieux, la femme prise pour cible a été tenue à l’œil par les malfaiteurs qui, apparemment, étaient bien informés du retrait d’importante somme d’argent qu’elle a effectué.

Alors que la victime se trouvait dans l’agence pour faire la transaction, les deux hommes se sont d’abord tenus à l’écart à la manière de simples passants, alors qu’en réalité ils attendaient de pied ferme leur proie. L’agence étant placée sous la surveillance d’agents de sécurité civile, les malfaiteurs, réglés comme un horloge, sont restés en retrait pour sévir au moment où la femme s’y attendait le moins.

Surveillée
À sa sortie de la banque, la victime, ne se doutant de rien, a arpenté la rue. Lorsqu’ elle se trouvait à environ une cinquantaine de mètres de la banque, les deux braqueurs ont surgi de nulle part en brandissant une arme automatique. En un éclair, ils ont arraché le sac contenant l’argent pour aussitôt sauter sur leur deux-roues et prendre le large.

Ces scènes ont été perpétrées sous les yeux impuissants de témoins oculaires, dont des passants ainsi que des personnes qui avaient à faire à la banque.

Sitôt l’argent tombé dans leur escarcelle, les bandits ont démarré en trombe. Faute d’avoir été alertés à temps, les éléments des forces de l’ordre n’ont pas pu intervenir à temps.
Des gendarmes venus à la rescousse ont passé au peigne fin les environs, pour autant, retrouver les traces des fuyards.

D’après les signalements recueillis, le duo de braqueurs avait utilisé un scooter de couleur noire. Opérant à visage découvert, ils ne portaient pas de casque de protection. Les deux individus étaient vêtus de blousons en cuir de couleur noire selon les gendarmes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter