Régions

Mahajanga – Le SECES entame une grève

Une grève en appelle une autre ! Le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants ou SECES fait preuve de cohésion en emboîtant le pas à son homologue d’Antananarivo. Il se met en grève à son tour, depuis hier matin.

Des banderoles ont été déployées devant la présidence de l’Université immeuble Kakal à Mahajanga-be et une autre à l’entrée du campus universitaire à Ambondrona. Leurs sept revendications reposent sur des droits non acquis, notamment le maintien des enseignants retraités, les indemnités non perçues depuis trois ans et l’autonomie universitaire.

«L’État a des dettes envers nous, nous exigeons nos droits. En outre, l’autonomie universitaire n’existe plus, après la décision du ministère de l’Enseignement supérieur d’être le seul à décider sur la désignation du président du Conseil d’administration au sein de l’Université. Les conséquences sont désastreuses pour celle de Mahajanga qui a pu apporter 65% dans la création et le développement de ses établissements», martèle le vice-président national du SECES à Mahajanga, le Dr Geoslin Rakotoarivelo.