A la une Faits divers

Mahazoarivo – Deux hommes périssent sous les gravats

Le terrassement d’un terrain à bâtir a viré au drame. Le bilan fait état de deux morts et de quatre blessés. Un manque de qualification des ouvriers est soulevé.

Des scènes à fendre le cœur. Un éboulement a fait deux morts à Mahazoarivo, hier matin. Ecrasés par un bloc de terre, deux ouvriers ont trouvé la mort. Un rescapé a été, pour sa part, extrait in extremis des gravats. Evacué dans un centre hospitalier, ce survivant a été placé en observation médicale. Son état demeure préoccupant, selon les informations communiquées.

Ce drame est survenu aux alentours de 9 heures, pendant que des ouvriers s’affairaient au terrassement et au nivellement d’un terrain. Bien que piégés au pied d’un talus d’une hauteur de quelques mètres qu’ils étaient en train d’enlever, les ouvriers ne semblaient pas se douter du danger qui les guettait, jusqu’à ce que le pire ne se produise. Les informations recueillies révèlent qu’ils ont conclu un accord avec le propriétaire du terrain pour faire le travail. De source auprès des sapeurs-pompiers, intervenus sur les lieux sitôt alertés, il n’est pas certain que les individus qui ont mené les travaux aient vraiment les compétences nécessaires d’où une mégarde sur le danger potentiel.

Difficile extraction

Selon les explications apportées, les pluies de ces derniers jours ont, de visu, fragilisé le sol à tel point qu’un imposant bloc s’est détaché brusquement au moment où les malheureux ne pouvaient se douter de rien. À l’arrivée des secouristes, bon nombre des ouvriers qui effectuaient le terrassement avaient déjà quitté les lieux. Le premier appel de détresse est parvenu à la caserne des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna, à 9 heures.

À l’arrivée des secouristes, le fokonolona avait déjà réussi à extirper un survivant, lequel a été immédiatement envoyé à l’hôpital. Au bout d’une heure de déblayage, les sapeurs-pompiers ont réussi à déterrer le corps inerte d’un homme de 55 ans. Aux alentours de 11 heures, ils ont localisé une deuxième dépouille. Les secouristes n’ont réussi à la dégager qu’environ trois heures plus tard. Il s’agit du corps d’un jeune homme de vingt-trois ans. Dans le bilan communiqué par le commissariat de sécurité publique du deuxième arrondissement, qui lui aussi, a
dépêché des policiers pour faire le constat et ouvrir une enquête, quatre survivants sont répertoriés.