Economie

Importation – L’État prend les choses en main

Pour le peuple. C’est la raison avancée en conseil des ministres, hier, en validant la mise en place d’une société qui prendra en charge les questions d’importation de carburant et de produit de première nécessité pour Madagascar.

Selon la décision, « la société “State Procurement of Mada­gascar”, représente une alternative face aux abus effectués par certains opérateurs dans les mouvements d’importation. Un phénomène qui n’a d’effet que de provoquer la hausse du coût de la vie particulièrement chez les plus démunis ». La majeure partie des consommateurs dépendent en effet du bon vouloir de ces importateurs ainsi que de la fluctuation des prix.

Cependant, certains opérateurs émettent des réserves quant aux risques de monopolisation de certains marchés considérés comme vitaux pour le pays. « Que ce soit en matière de carburant ou de produit de première nécessité, un système de concurrence reste primordial pour les petits consommateurs. Si on remet tout ce pouvoir dans les mains d’une seule société, que cette dernière soit d’État ou privée, les risques de dérives ne sont jamais loin », déplore un importateur de riz et de PPN basé à Toamasina.