A la une Politique

EPP Ampefiloha Ambodirano – Rajoelina au chevet de l’Éducation

Du concret. Le président de la République Andry Rajoelina a donné forme, hier, son velirano sur l’éducation à l’EPP Ampefiloha Ambodirano.

L’enseignement est malade, il faut le soigner, il faut le soutenir. Ce sont les premiers mots du président de la Répu­blique Andry Rajoelina hier à l’EPP Ampefiloha Ambodirano dont les élèves se sont vu offrir des kits scolaires nouveau modèle. « Comment les élèves peuvent-ils élargir leur connaissance sans matériel, sans livre ? Je vais offrir des dictionnaires à toutes les écoles et à tous les élèves », a-t-il annoncé. Une réponse directe donc et immédiate face aux problèmes vécus par l’éducation et l’enseignement, ces derniers temps et illustrés surtout par le faible taux de réussite aux examens.

L’échec s’explique par la difficulté des parents à équiper leurs enfants, la vétusté et la mauvaise répartition des infrastructures, des salles de classe sous équipées, l’insuffisance d’enseignants qualifiés… Selon les données du Global partnership for education, soixante-deux élèves sur cent finissent le premier cycle et trente-cinq seulement passent le BEPC. Le président l’a compris étant donné que le meilleur moyen de développer un pays reste l’éducation. C’est la raison pour laquelle le contenu du kit scolaire a été amélioré. Il est composé, désormais, d’un dictionnaire bilingue franco-malgache distribué par une société locale, d’une tablette, de cahiers de très bonne qualité produits localement, et d’un sac…

Outil complet

Un grand ouf de soulagement pour les parents étant donné que rien que le dictionnaire d’une qualité impeccable et frappé du sceau de la République, pour inculquer le patriotisme selon Andry Rajoelina, est hors de prix. C’est un outil complet utile autant pour les élèves que pour toute la famille. Il se divise en trois parties. « S’il y a quelque chose dont je suis satisfait et fier depuis le début de mon mandat et parmi mes velirano, c’est bien ce dictionnaire », devait déclarer le président de la République dont la préface porte sa signature. « Ce dictionnaire recèle d’immenses héritages. La langue malgache, notre langue ne peut pas être séparée de notre identité. C’est le ciment de l’unité nationale », écrit-il.

C’est un document précieux qui peut servir pendant plusieurs années avec des mots explicatifs simples et faciles à comprendre.

« Quand on connaît le sens des mots, on peut tout expliquer », a souligné Andry Rajoelina martelant l’utilité de ce dictionnaire. L’initiative a été saluée positivement d’un bout à l’autre du pays qui piaffe d’impatience d’avoir leur part de ce kit scolaire.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter