Accueil » Régions » Nettoyage – Trente jours pour curer le canal
Régions

Nettoyage – Trente jours pour curer le canal

La main-d’œuvre engagée par la commune est obligée de descendre dans les saletés pour nettoyer le canal.

Mahajanga se prépare à la venue des pluies et aux grandes crues. La commune urbaine entame le nettoyage en profondeur du grand canal.

PRÉVENIR les éventuelles et éternelles inondations des zones basses et zones tampons autour du Vallon de Metzinger. À à la veille de la saison des pluies, la direction de la Propriété urbaine au sein de la commune urbaine de Mahajanga a lancé le curage du canal long de 3,6 km.

Plusieurs fokontany bordent ce grand canal qui concentre, à la périphérie de Mahajanga, une population très dense répartie dans les quartiers d’Ambalavola, Tsararano-anosikely, Mahavoky-avaratra, Fiofio et Tsararano-ambany.

Le long canal a été conçu pour assurer la circulation des eaux usées de la ville de Mahajanga qui se déversent dans la mer. Il est situé dans une zone classée inondable et à haut risque sanitaire. Des déchets s’y amoncellent toute l’année, car les riverains autour de ce grand canal y jettent les ordures et les sachets en plastique.

C’est dans cette optique que les travaux de curage ont démarré mardi, à partir du pont Fitim et s’arrêteront à Mahavoky-avaratra.

Trente jours

D’habitude, la région fournit l’engin pour enlever ces déchets, mais ils sont mobilisés à l’heure actuelle dans les chantiers de réhabilitation des routes dans les districts. La commune urbaine de Mahajanga a ainsi fait appel à une grosse main d’œuvre de cinquante personnes pour effectuer les travaux, car la saison des pluies approche. Le délai des travaux durera trente jours.

« La tâche n’est pas facile pour ces personnes qui vont devoir descendre dans la boue et les eaux usées », reconnait Tonganirina Zafiarinefo Velomary, président de la délégation spéciale de la commune de Mahajanga. La sensibilisation des habitants sur la propreté et le respect de l’environnement autour de ce Vallon est nécessaire pour éviter les risques environnementaux et les inondations.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter