Accueil » Culture » Résidence artistique – Rapprocher l’art contemporain malgache et sud-africain
Culture

Résidence artistique – Rapprocher l’art contemporain malgache et sud-africain

Môta Soa et RaHeryZ s’illustrent avec fierté dans le cadre cette résidence artistique virtuelle qu’est « Sira / Rusting ».

Une initiative qui s’affirme comme étant fédératrice, et valorisante pour l’art contemporain à Madagascar, ainsi se confirme « Sira / Rusting » initiée par l’association la Teinturerie.

Au bon milieu du confinement, alors que de nombreux artistes expriment communément leurs envies de s’exposer aux yeux du public, nombreux également sont ceux qui ont en a profité pour mieux affûter leur art. Parmi eux, la communauté d’artistes plasticiens, musiciens et autres vidéastes ou illustrateurs qui s’affilient à l’association la Teinturerie sise à Ampasanimalo. Cette dernière a déjà mis en avant la communion des artistes nationaux en proposant des résidences artistiques virtuelles.

Le but étant de permettre aux créateurs de se retrouver et de partager leurs inspirations, notamment au mois de mai avec « Hetsika Virtual Winds ». Les plateformes virtuelles étant plus que propices, afin de mieux respecter les normes sanitaires en vigueur tout en restant créatif, la Teinturerie rempile alors avec le projet de résidence intitulé « Sira / Rusting » ou sel et rouille dans la langue de Molière. D’envergure internationale comme toujours, il contri bue exclusivement cette fois à la visibilité de deux artistes malgaches et deux artistes sud-africains. A savoir, Danielle Raharivola ou Môta Soa, principalement connue en tant que musicienne, productrice de projets audiovisuels, Hery Zo Ralaindimby ou Raheryz qui évolue dans l’art visuel et la cinématographie. De même que Wezile Mgibe, un praticien de l’art interdisciplinaire qui englobe la performance, le film et l’installation, ainsi que Duduetsang Lamola alias Blk Banaana, une artiste et designer multidisciplinaire tous les deux originaires d’Afrique du Sud.

Des thèmes profonds

Le programme de résidences artistiques initié par l’association d’artistes La Teinturerie explore de nouveaux formats. Depuis la miseptembre, ces quatre artistes venus de Madagascar et de l’Afrique du Sud ont entamé cette résidence virtuelle avec comme ambition d’apporter un regard neuf sur l’art en Afrique. Elle est prévue durer quatre semaines, du 28 Septembre au 25 octobre, et la restitution s’effectuera sur les différentes plateformes de l’association La Teinturerie et le site web de l’Africa Nosy Art Echange (ANAE). La thématique du sel évoque cette possibilité à des pièces disparates de se trouver et de se cristalliser dans des formes de leur propre fabrication.

La thématique de la rouille quant à elle affirme une agressivité, attaquant des affirmations renforcées de la propriété humaine. La résidence est encadrée par Meghan Judge de l’ANAE, basée en Afrique du Sud. L’artiste y est invité à effectuer des recherches et des pièces expérimentales qui évoluent à travers la curation, les arts visuels et sonores. Meghan Judge développera plusieurs méthodes et pratiques qui s’engagent avec les éléments et les actions de l’océan selon ses dires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi