Accueil » A la une » Fénérive-Est – Quarante-trois victimes d’intoxication alimentaire
A la une Faits divers

Fénérive-Est – Quarante-trois victimes d’intoxication alimentaire

Des pêcheurs de Fenerive-Est.

Trois bébés sont décédés, dimanche et lundi, suite à une intoxication à la viande de tortue, dans le district de Fénérive-Est.

CONSOMMATION mortelle de viande d’une tortue de mer ou « fano », pesant quinze kilos. Trois bébés, âgés de 4, 9 et 12 mois, meurent intoxiqués, dimanche et lundi, à Antsikafoka Mahambo, dans le district de Fénérive-Est. Une quarantaine d’habitants sont également tombés malades après avoir mangé la chair de la tortue.

Cette tortue est rentrée dans un filet déposé depuis quelques jours sous l’eau par un pêcheur. Elle ne pouvait plus sortir et mourrait dedans. Le jeudi 1 octobre, le pêcheur est venu la remonter. Il a vendu sa viande pour 4­000 ariary le kilo. Dix ménages en ont acheté et mangé. Dès le lendemain, une personne au village a eu un malaise. Puis, quarante trois individus se sentaient mal. Le dimanche, un bébé a rendu son dernier souffle. Avant-hier, deux autres ont également succombé.

Sensibilisation

Les derniers renseignements glanés révèlent qu’un enfant et deux adultes sont toujours à l’hôpital, tandis que les autres ont déjà pu regagner leur foyer.

D’après les médecins, ces patients ont vomi et ont eu mal à la tête. Ils ont égale­ment eu la diarrhée à cause de l’intoxication alimentaire.

Le propriétaire du filet s’est fait arrêter au village, hier. Il se trouve maintenant retenu en garde-à-vue à la brigade de la gendarmerie pour être mis en examen. Le pêcheur qui avait attrapé et vendu la tortue est toujours occupé par les obsèques, selon les informations reçues.

L’autorité sanitaire, les dirigeants locaux ont procédé à une sensibilisation citoyenne. La consommation de « fano » est à éviter pendant la saison chaude, puisqu’elles se nourrissent d’algues toxiques, très dangereuses pour la santé.

Une femme meurt d’un AVC

Une femme âgée de 60 ans s’est évanouie en apprenant la mort des bébés. Elle ne supportait pas cette nouvelle atterrante. Elle a rendu l’âme sur son lit d’hôpital, hier matin, des suites d’un accident vasculaire cérébral, si l’on s’en tient aux informations rapportées.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi