A la une Culture

Institut Français de Madagascar : Sax Machine met le feu à la scène

L’événement musical à ne pas rater ce week-end à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, le retour au pays du groupe franco-américain Sax Machine fait carton plein.

D’une pierre, deux coups, enchainant deux concerts successifs, Sax Machine conquiert et enivre. Pour son retour dans la Grande île, un pays dont il affectionne particulièrement les mélomanes, ainsi que la musique, le trio de jazz hip-hop franco-américain embrase la scène de l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely par l’éclectisme de sa musique. L’un des invités de marque de la 30ème édition du festival international Madajazzcar, le groupe formé des deux français Guillaume Sené au saxophone, Pierre Dandin au trombone et le rappeur américain Racecar au chant nous revient ainsi fort de cette vitalité et de ce dynamisme propre à ses compositions.

Successivement dans la soirée du vendredi et du samedi, il convie un public de tous horizons à festoyer aux rythmes de ses chansons à l’IFM Analakely, faisant preuve de fraternité et de complémentarité en illustrant les valeurs du genre « Great black music ». Respectivement à 19h et à 18h pour les deux concerts, Sax Machine assure des interprétations marquantes, autant pour l’esprit innovant de sa musique, que l’harmonie de chacun de ses membres. La salle était comble à chaque fois et une fois les lumières tamisées, on ressentait d’entrée l’énergie apportée par le souffle des instruments qu’il met en avant.

Modernité et créativité

Ceci-dit, jouant dans le registre du hip-hop, les morceaux interprétés par le groupe se subliment aussi par des touches de « hard-bop », de l’Afro-beat et du funk. Ayant récemment sorti son album intitulé « Bubbling », le trio Sax Machine nous a ravis alors de son alchimie et de son aptitude à concilier aussi bien le jazz avec la culture hip-hop. De quoi largement inspirer les mélomanes locaux venus nombreux les apprécier, qui au-delà des concerts se sont tout aussi bien sentis poussés des ailes. D’autant plus que le groupe a aussi privilégié les rencontres en amont de ces concerts, notamment avec un atelier dans la matinée du vendredi à l’IFM Analakely. On reconnait au groupe ses titres comme « Funkpunk », mais aussi « Vibes with us », « What you gonna do » et « Starred not shaking », autant de morceaux que le trio compile sur scène en un groove cuivré et envoûtant mis en boucle par le biais des machines. Portant ainsi très bien son nom, Sax Machine a su surprendre en mettant le feu à la scène à deux reprises ce week-end tout en prouvant comme il l’affirme que « Intelligence, positivité et classe peuvent réanimer le hip-hop ».