Océan indien

Coopération – Un accord de partenariat économique en vue

Un accord de partenariat entre l’UE et l’Afrique orientale et australe prend forme. Les négociations vont démarreront officiellement en janvier 2020.

Coup d’envoi du premier round de négociations techniques sur l’approfondissement de l’accord intérimaire du partenariat économique intérimaire entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique orientale et australe, à l’hôtel Voilà, à Bagatelle, jeudi dernier. Y ont été présents, des représentants de l’UE et ceux de Madagascar, des Comores, du Zimbabwe, des Seychelles et de Maurice: pays qui sont classifiés comme étant de la région de l’Afrique orientale et australe.

Approfondir durant les deux ans à trois ans à venir l’accord intérimaire de partenariat qui existe déjà entre l’UE et l’Afrique orientale et australe, mais qui objectivement s’achemine vers son expiration naturelle. C’est l’engagement que les représentants des Seychelles, de Madagascar, du Zimba­bwe, des Comores et de Maurice ont pris à l’hôtel Maritim, à Balaclava, lors du lancement officiel des négociations, effectué par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Ces travaux qui ont eu lieu jeudi et vendredi constituent une grande première pour la région en termes de coopération commerciale entre l’UE et les pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Défis

Ils se situent dans le cadre d’un processus de renouvellement par les deux blocs économiques des accords qui ont jusqu’ici servi de base pour les échanges commerciaux. (…)

L’approche de la nouvelle formule de coopération entre l’UE et les pays de l’ACP repose sur le principe d’un accord de partenariat économique. Ce qui signifie que les deux entités vont, avant tout, se considérer comme des partenaires à chance égale. L’accord est axé sur la promotion d’un mode de développement qui tient compte de tous les défis auxquels l’humanité, dans son ensemble, est confrontée. (…)

Entre-temps, les pays de la région, à savoir les Seychelles, le Zimbabwe, Madagascar et Maurice, ne sont pas restés les bras croisés. Dans le même état d’esprit, ils se sont retrouvés avec l’UE dans le cadre d’un accord de partenariat économique. Or, celui-ci avait le statut d’intérimaire, qui a officiellement expiré ce mardi 1er octobre 2019. Il sera ainsi remplacé par un accord de partenariat économique à part entière…

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter