Mahajanga - Les opérateurs de la filière crabes appellent au secours


La Coopérative des collecteurs de produits halieutiques de Mahajanga (CCPHM) lance un appel de détresse à l'État et surtout au président de la République. « Des milliers d'emplois sont compromis du fait de l’état d’urgence sanitaire nécessité par la lutte contre le coronavirus. Il impacte la filière crabes à Mahajanga, nous sommes dans différents problèmes financiers menacent la vie de nos familles. Si le confinement est prolongé, ce sera encore pire. Nous revendiquons l’ouverture du trafic national pour la reprise de nos activités. Depuis la fermeture de la RN4, nous ne recevons plus aucune commande et nos produits sont vendus sans bénéfice sur la marché local », déplore le président de la CCPHM, Ferdinand Mosa. «  Plusieurs secteurs sont affectés par cette suspension d'activité due à la covid-19,tels les collecteurs, sous-collecteurs, le secteur du transport t des milliers de dockers », précise, pour sa part, le secrétaire général de l’organisation, Heritiana Ravelomahay. Chaque semaine, la production de crabes est de 30 tonnes à Mahajanga. Aujourd’hui, les fruits de mer inondent les marchés, mais intéressent peu les habitants.
Plus récente Plus ancienne