Accueil » A la une » Propagation du coronavirus – Nouveau record des contaminations à Tana
A la une Magazine Santé

Propagation du coronavirus – Nouveau record des contaminations à Tana

Parmi  les  vingt-sept  cas  guéris  annoncés  hier,  neuf  d’entre  eux  sont des  habitants  de  la  capitale.

La capitale vient d’enregistrer trois cent trois nouveaux porteurs du covid-19 sur les trois cent neuf déclarés hier, et quarante-trois patients en état grave sur les quarante-cinq répertoriés.

Nombre élevé de cas positifs détectés et annonce d’un cas de décès supplémentaire. La propagation du coronavirus prend une vitesse de grande ampleur à Antananarivo où trois-cent trois contaminés ont été enregistrés hier. Six autres sont localisés en régions dont deux dans l’Itasy, deux dans le Menabe, et deux à l’île Sainte-Marie. Ces trois centaines de cas positifs-le record en quatre mois de pandémie- résultent de l’analyse d’un total de sept-cent cinquante-six prélèvements au niveau de trois laboratoires. Le nombre de cas positifs découverts s’approche de la moitié du nombre de prélèvements analysés, en deux jours successifs. Depuis trois jours, aucun résultat de prélèvements émanant du centre d’infectiologie Charles Mérieux n’a été rapporté officiellement.

Contacts et déplacements

Hier, aucun cas positif n’a été enregistré à Toamasina tandis que le laboratoire mobile de l’Institut Pasteur y a effectué treize prélèvements. La capitale, placée sous reconfinement depuis hier, totalise le nombre élevé de contaminés et de patients en état grave depuis le début de ce mois. Dans un hôpital bombé qu’est celui de Befelatanana, vingt-neuf patients sont en état grave. À l’hopital d’Anosiala, huit malades en état grave sont pris en charge et six au centre hospitalier d’Andohatapenaka.

La flambée progressive des contaminations dans la capitale empêche les hôpitaux de recevoir immédiatement les malades se présentant aux urgences. Un appel téléphonique préalable est imposé aux personnes désireuses de s’y rendre ou d’y emmener des proches en problème de santé. La complication de la circulation à Antananarivo menace l’hospitalisation éventuelle d’urgence des malades en raison du choix obligatoire pour le recours aux taxis à partir de 14h où la circulation des véhicules des particuliers n’est plus autorisée. Le défaut de moyens empêche tout transport vers l’hôpital. En dépit de la suspension des transports en commun, des habitants de la Ville des milles se retrouvent obligés de sortir de chez eux en rejoignant à pied leurs lieux de travail, étant sans véhicules. Les personnes se déplaçant à pied avec une agglutination et une promiscuité inéluctable, remplissent tôt le matin, les voies publiques à Antananarivo. Parmi vingt-sept guéris annoncés hier, neuf d’entre eux sont des habitants de la capitale. Le reste est départagé entre les régions Bongolava, Itasy, AlaotraMangoro, Analakinina, Analanjirofo et Anosy, plus précisément à Tolagnaro. Le décès enregistré hier porte à trente-trois le nombre de victimes mortelles du coronavirus et deux mille quatre-vingt-deux contaminés suivent encore du traitement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi