Accueil » Régions » Plafonnement des prix PPN – Quatre détaillants sanctionnés à Mahajanga
Economie Régions

Plafonnement des prix PPN – Quatre détaillants sanctionnés à Mahajanga

Le  contrôle  du  commerce  se  tient  chaque  semaine  à  Mahajanga.

Un coup de filet. La direction du Commerce Boeny a sévi contre quatre détaillants, vendredi, lors d’une opération de contrôle des prix aux marchés de Mahabibo et d’Analakely.

Après la mise en garde du ministère de l’Industrialisation du commerce et de la consommation via la Direction régionale du Commerce Boeny, sur le respect du plafonnement des prix des Produits de Premières nécessités (PPN), les sanctions pleuvent à Mahajanga.

Vendredi dernier, l’équipe du Contrôle de Commerce, dirigée par Lambo Mbolanirina Nadia, directeur régional du Commerce et du Président du Réseau provincial de Défense des Consommateurs de Mahajanga, Eugène dit Gabin, a effectué une descente au marché de Mahabibo et à Analakely.

Pris en flagrant délit de hausse de prix, quatre détaillants ou épiceries dont un au bazar de Mahabibo ont été fermés selon l’arrêté 2018 article 62.

« Des sensibilisations et plusieurs réunions ont été réalisées depuis deux mois. Le plafonnement des prix était affiché depuis ces deux mois. Ces commerçants ont déjà fait l’objet de convocation au bureau de la DIRCC au bloc administratif. Des plaintes ont été reçues sur la hausse de prix des PPN », a expliqué Lambo Mbolanirina Nadia.

Plafonnement

Le détaillant n’a pas respecté le prix maximal du kilo de sucre roux de fabrication locale, provenant de Namakia qui est fixé à 2 700 ariary. De plus, le prix du sucre importé était fixé à 3 550 ariary le kilo, alors que le détaillant avait affiché 3 600 ariary.

À Mahavoky, le prix du kilo du sucre importé est écoulé à 3 800 ariary le kilo.

« Le prix appliqué était différent de celui affiché. Nous avons envoyé quelqu’un pour demander le prix du sucre. Il était pris en flagrant délit. Dans de telles infractions, la loi doit être appliquée, cela équivaut à une mise en garde pour les autres », a souligné le Président du RPDC, Gabin

À titre de rappel, le plafonnement des prix est basé sur le tarif des PPN à la commande et jusqu’à la sortie du Port de Toamasina ainsi que le frais de transport jusqu’à l’acheminement vers Mahajanga. Ce plafonnement est effectif depuis le 25 avril dernier à Mahajanga.

Le sucre, le riz ainsi que l’huile de table et l’huile en vrac ainsi que le ciment sont concernés par cette restriction de prix. Le prix du litre d’huile en vrac est ainsi fixé à 8 500 ariary chez les détaillants à Mahajanga, 9 350 ariary pour le litre d’huile de soja importé contre 9 700 ariary le litre d’huile de soja en carton.

Pour rappel, le prix du kilo du sucre fabriqué à Namakia est limité à 2 700 ariary, tandis que le sucre importé vaut 3 550 ariary le kilo. Quant au riz importé le prix du kilo conseillé est de 2 350 ariary

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter