Océan indien

Saisie de cannabis – Les trafiquants arrêtés à Maurice

Les propriétaires du bateau où ont été trouvés 142 kg de zamal à Sainte Rose, La Réunion, ont été arrêtés à Maurice. Ils comparaîtront au tribunal le 21 juin.

L’enquête sur la saisie de 142 kg de zamal à Sainte-Rose a fait des progrès considérables. Sunil Krishna Dowlut et Steeve Nicolas Mariette, reconnus comme les propriétaires de bateau qui s’est enfui de La Réunion ont comparu devant le tribunal du district de Rivière-du-Rempart, à Mapou, ce jeudi 6 juin. Ils ont été reconduits en cellule policière et doivent revenir en cour le 21 juin.

Mes Anoup Goodary et Sanjeev Teeluckdharry assurent leur défense.
La Brigade antidrogue de Maurice ainsi que la Gendarmerie nationale (Groupement de St-Benoit) et la section de recherches à La Réunion ont travaillé
d’arrachepied depuis le samedi 1er juin afin de mettre la main sur les autres suspects qui s’étaient sauvés sur leur hors-bord dans la nuit du vendredi 31 mai, après la saisie des 142 kg de zamal (gandia) à l’Anse-des-Cascades.

Cette belle collaboration a débouché sur trois interpellations et deux arrestations. Sunil Krishna Dowlut et Steeve Nicolas Mariette, reconnus comme les propriétaires de bateau, et un troisième homme ont été arrêtés. Cependant, après un long interrogatoire serré, ce dernier a été relâché.

Entente délictueuse
Les deux autres ont comparu devant la Bail and Remand Court hier sous une charge provisoire d’entente délictueuse en vue d’importer de la drogue.
Sunil Krishna Dowlut et Steeve Nicolas Mariette sont soupçonnés d’avoir pris ce bateau qui mouillait à Grand-Baie pour récupérer du zamal, mais la brigade anti-drogue pense aussi qu’ils l’auraient acheté il y a un mois pour la somme d’environ Rs 500 000 (50 000 000 d’ariary) à trois personnes. Lors de leur déposition, l’un d’eux a dit avoir acheté le moteur, l’autre aurait dit avoir vu une personne essayer le bateau qui mouillait à Grand-Baie mais il n’en sait pas plus. Les suspects ont nié leur implication dans cette affaire.

Les hommes de l’ADSU, sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo, prévoient toutefois d’autres arrestations. Par contre, le bateau saisi hier à Flic-en-Flac était sous haute surveillance des gardes-côtes depuis le mardi 4 juin ; il a été finalement déplacé hier et emmené au Vipsu Complex à Vacoas.
Au tribunal de grande instance de Saint-Denis avant-hier, mercredi 5 juin, on a enfin révélé les noms des six suspects impliqués, dont quatre Mauriciens.
Deux d’entre eux, Jean Michel Kervin, âgé de 39 ans, et Clyde Modliar, 46 ans, vivent actuellement à La Réunion. Tandis que Jean Michel Louis L’Effronté, 48 ans, est un pêcheur de Chemin-Grenier ; et Cedric Marc Lebon, 35 ans, est un pêcheur et plongeur professionnel qui habite Souillac. Leurs complices réunionnais sont Marc Béguin, 39 ans, et Jean Claude Biclaire, 56 ans.

Les Mauriciens sont défendus par Mes Yannick Mardenalom, Xavier Belliard, Nacima Djafour et Aaeza Cadjee. Les suspects ne risquent pas plus de dix ans de prison pour entente délictueuse, acquisition non autorisée de stupéfiants et transport non autorisé de stupéfiants.

© lexpress.mu