Politique

HCC – Appel au respect de la volonté des électeurs

La HCC sollicite les candidats à faire preuve de fair-play.

Malgré toutes les circonstances qui chevauchent le climat post-électoral, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) reste prudente dans le traitement des résultats électoraux.
Les contestations électorales se multiplient au lendemain du scrutin du 27 mai. La revendication des résultats crédibles est soulevée par les candidats et leurs partisans. Les manifestations se présentent sous forme de violence physique dans plusieurs districts. Des bureaux de votes incendiés, des banderoles brandies devant le tribunal. Face à ces mobilisations, « toute pression ou manipulation de l’opinion publique ne sont d’aucun effet sur le respect de la volonté des électeurs », indique la HCC. Ainsi, le recours à la voie judiciaire pour régler les contentieux électoraux est toujours recommandé dans cette optique.
À entendre la version de la HCC dans un communiqué, les candidats et leurs partisans sont tenus responsables, malgré la différence de points de vue entre les protagonistes politiques.

« Compte tenu du taux élevé d’abstention, tout un chacun, en particulier les candidats et leurs partisans sont invités à faire preuve d’humilité, de retenue, d’honnêteté et de responsabilité », a fait savoir la HCC.

À qui incombe la responsabilité face aux contestations électorales ? Des foyers de tension sont présents dans de nombreuses circonscriptions électorales. Les électeurs qui ont affiché la réticence massive de participer au vote ont abandonné leur position après l’évolution des résultats provisoires. Tandis que certains candidats se disent être surpris de la tendance changeante transcrite au centre informatique de la Com­mission électorale nationale indépendante.
Les institutions électorales sont actuellement à pied-d’œuvre pour le traitement des résultats électoraux selon leur tâche respective. Dans ce cas, la HCC de souligner qu’elle « entend exercer son rôle avec rigueur et en toute impartialité ».
Dans la prochaine étape, les juges constitutionnels d’Ambohidahy se focalisent sur l’examen des documents électoraux dont les fiches de vérification, les procès verbaux et les feuilles de dépouillement. Le traitement des anomalies et de toutes les formes d’irrégularités dans le cadre des élections législatives est également confié à la Cour.

 

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il est vrai qu’en démocratie tous les hommes sont égaux et doivent être respectés même s’ils expriment des idées que nous réprouvons. Il faut respecter leurs préoccupations, leurs inquiétudes et leurs angoisses de l’avenir, leurs déceptions, leur colère et leur exaspération envers tout le personnel politique. Mais lorsque certains disent et appellent la paix, il vaut mieux de respecter

  • Pou respecter le droit des électeurs lors de l’élection législatives il faut stopper tout les manifestation et critique et la haine parce que la HCC précise clairement qu’elle ne cédera à aucune pression ou manipulation de la part des candidats ou d’autre, mais agit dans la neutralité et l’impartialité, en assurant son rôle de gardien de la Constitution.