Social

Fête nationale – L’arrestation des vendeurs de pétard annoncée

Les déflagrations des pétards battent leur plein, en ce mois de juin. Des jeunes, notamment, des enfants, s’amusent avec ces petites charges d’explosif, un peu partout, en cette veille de la fête de l’Indépendance. Des commerçants profitent de l’occasion, pour améliorer leur gain, en commandant ces objets en « grande quantité ». D’autres, par contre, évitent de les exposer sur leurs étals, sachant qu’il est interdit de vendre des pétards.
La Préfecture de police d’Antananarivo prévoit, justement, de sortir un arrêté, ce jour, pour aviser toute autorité compétente de prendre des mesures à l’encontre de ceux qui enfreignent les directives. « Les agents de police peuvent arrêter les personnes qui continuent de vendre des pétards ou ceux qui les font exploser. Nous pouvons les poursuivre pour diverses raisons », annonce le général Angelo Ravelonarivo, préfet de police d’Antananarivo. Des descentes inopinées seraient, également, prévues pour « épingler » les importateurs de ces objets.