Social

Études internationales – Les bourses australiennes ouvertes aux cadres malgaches

L’ambassadeur australien, Jenny Dee entourée des collaborateurs étatiques.

Le gouvernement australien souhaite élargir le nombre de Malgaches susceptibles de bénéficier des bourses offertes chaque année, selon l’ambassadeur Jenny Dee, hier lors de l’Alumnia Events. Cet évènement est une opportunité pour faire connaître les activités des anciens étudiants en Australie et leurs apports au développement dans tous les secteurs de développement à Madagascar.

L’ambassadeur australien avec l’association des anciens d’Australie A 3 Mada ont profité de l’occasion pour inciter les cadres malgaches à s’intéresser aux études dans cette île-continent. Près de cent trois cadres malgaches ont suivi des études en Australie, depuis 2012. Ces cadres travaillent dans l’administration, les sociétés privées, les ONG, et la société civile. Ils sont répartis dans plusieurs secteurs comme l’industrie extractive, l’agriculture et la pêche, l’économie bleue, l’environnement et l’administration publique.

« La bourse Australia awards comprend deux volets, à savoir le short course qui dure deux semaines à trois mois, et le Master qui dure deux ans. Il n’existe pas de critères de sélection mais les candidats doivent avoir trois années d’expériences à un poste au sein d’une entreprise. Il n’existe pas de quota par région mais c’est une bourse par excellence et cela dépend du budget du gouvernement australien. Quelquefois, cinq à douze Malgaches partent pour l’Australie, chaque année», explique Zo Harimalala, Australia awards Ambassador.

À part cette bourse et les activités liées à la gouvernance minière, le gouvernement australien compte, également, soutenir Madagascar dans l’émancipation des femmes, l’éducation, et l’amélioration du système de santé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter