Accueil » Actualités » Origin Africa – Un salon pour relancer la filière textile
Actualités Economie

Origin Africa – Un salon pour relancer la filière textile

Madagascar abritera un évènement international sur le textile cette année. Cette manifestation a pour ambition de relancer cette filière.

Une aubaine pour la filière textile. Le groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP) cherche à tout prix les moyens pour relancer la filière textile. Cette année, l’organisation d’un évènement international est prévue sur son agenda. Il s’agit du salon Origin Africa, qui se tiendra du 3 au 5 novembre à Tanjombato. Plus de 26 pays participeront à cette manifestation.
« Le salon représente une aubaine pour la filière textile. Nous comptons avoir 200 exposants. Madagascar sera bien évidemment mis en avant durant les trois jours de manifestation. D’autres pays vont aussi participer à ce salon notamment Maurice, Kenya, Tanzanie, Afrique du Sud et bien d’autres pays. Ce sera une occasion pour Madagascar de relancer la filière et d’avoir des opportunités de nouvelles commandes et de nouveaux clients, et probablement de grands investisseurs », lance John Hargreaves, vice-président du GEFP lors d’une conférence de presse, hier.
La filière textile avait subi un coup dur après le retrait de Madagascar de la liste des pays bénéficiaires de l’Africa growth opportunity act (Agoa) en 2009.

En baisse
La traversée du désert est amère. Les exportateurs devaient payer des taxes à l’entrée des frontières américaines. Les valeurs des exportations des produits textiles et accessoires envoyés aux États-Unis n’ont cessé de baisser. Il fallait attendre 2015 pour le retour de Madagascar dans le cercle des pays bénéficiaires de ce tarif préférentiel sur le marché américain.
Dans un rapport sur la situation économique du pays publié en avril, la Banque mondiale estime que « l’impact du retour de Mada­gascar dans l’Agoa devrait ainsi être plus marqué en 2016 ». La venue des acheteurs potentiels et investisseurs lors de ce salon mènera bien évidement les entreprises malgaches vers une nouvelle perspective.
D’après le document de l’Institution de Bretton Woods, les exportations des entreprises franches ont enregistré une baisse l’année dernière. Celles-ci sont passées de 658 millions de dollars en 2014 à 558 millions de dollars en 2015, selon les informations publiées par la Banque mondiale. « Mada­gascar a exporté moins vers l’Europe, alors que c’est ce marché qui a soutenu la reprise entamée en 2011 », note le rapport de l’Institution de Bretton Woods. C’est ce qui a causé sans doute cette baisse du volume des exportations de ces entreprises.

Lova Rafidiarisoa