Accueil » Social » Imerintsiatosika – Des lycéennes sous l’emprise d’une étrange maladie
Social

Imerintsiatosika – Des lycéennes sous l’emprise d’une étrange maladie

Le  lycée  EG  d’Imeritsiatosikaa du être fermé.

Les parents d’élèves, ainsi que les enseignants du Lycée d’Enseignement Général d’Imerintsiatosika ont pani­qué face à un étrange phénomène qui a atteint des jeunes lycéennes.

Panique. Treize collégiennes ont eu des malaises dans le Lycée EG d’Imerintsiatosika, CISCO Arivonimamo, mercredi et jeudi. Une suspicion « d’Ambalavelona » aurait été à l’origine de ces malaises. « Le mercredi, le cours a commencé vers 8 heures. Une jeune fille avait fait une crise. Elle avait du mal à respirer, elle pleurait et puis elle a perdu connaissance. Après une heure, une élève avait les mêmes symptômes puis à 11h, une autre élève était dans un état similaire. Ces quatre élèves avaient été évacuées à l’hôpital », indique Herilaza Ranaivomalala, proviseur adjoint du lycée.

Dans l’après-midi du mercredi, d’autres élèves ont fait les mêmes crises. « L’après-midi, on devait commencer les cours vers 13h30, dix autres élèves ont présenté des cas similaires. On était obligés d’arrêter les cours puisque les victimes ont doublé en nombre en l’espace d’une demi-journée », poursuit le responsable du lycée. Les médecins ayant consulté les victimes ont indiqué des chocs émotionnels, selon l’explication du responsable de lycée. « Le médecin avait parlé d’un choc émotionnel pour expliquer les nombres de cas. C’est la première fois qu’une telle situation arrive dans le lycée », souligne le Proviseur Adjoint.

Suspension des cours

Jusqu’à hier, les cours ont été suspendus dans le lycée. « Dans la journée du jeudi, on était obligés d’arrêter les cours puisque deux autres cas se sont manifestés. Des responsables au niveau du DREN ont visité le lycée et l’arrêt des cours serait pour une durée indéterminée », renforce le responsable. Les parents, quant à eux, restent perplexes face à cette étrange maladie qui attaque des lycéennes. Une réunion d’urgence de l’association des parents a eu lieu dans la foulée. « En tant que parents, nous sommes inquiets pour nos enfants. Elles ont été admises au CSB II depuis deux jours alors que ces élèves sont, en majeure partie du temps, en bonne santé », indique Emmanueli ne Ravaonirina, représentante des parents d’élèves dans le lycée. Le DREN Itasy avait sorti une note sur les mesures par rapport à cette étrange maladie. La note a été prise en concertation avec les responsables de santé dans la région Itasy. La reprise des cours attend l’évolution de la situation, selon les explications.Les treize élèves se sont rétablies après avoir été prises en charge au sein du CSB II d’Imerintsiatosika.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter