Accueil » A la une » Farafangana – Rajoelina bétonne ses Velirano
A la une Politique

Farafangana – Rajoelina bétonne ses Velirano

Rajoelina a inauguré les locaux de la DRSP à Farafangana hier.

Le président de la République réaffirme les engagements de campagne qu’il a faits à Farafangana. Il a, notamment, souligné la concrétisation de l’un d’eux avec la réhabilitation d’un tronçon de la RN 12.

“Je ne trahirai pas mes Velirano”. Voilà les mots de Andry Rajoelina, président de la République, devant les habitants de Farafangana, venus en nombre, durant un meeting organisé sur l’axe principal de la ville, hier. Des mots qu’il a déjà affirmés devant les autorités traditionnelles ou “Ampanjaka”, durant une cérémonie précédemment.

Pour démontrer le fait qu’il tient ses engagements, il a mis en avant la réhabilitation d’une partie de la Route nationale numéro 12 (RN 12), entre Vohipeno et Farafangana. Selon ses dires, il s’agit de l’un des premiers Velirano qu’il a faits aux “Ampanjaka”, lorsqu’ il est venu ici pour solliciter leur bénédiction pour la course à la magistrature suprême. Ces derniers lui avaient indiqué que plusieurs ont fait la promesse de réhabiliter les 22 kilomètres avant d’entrer à Farafangana, qui étaient dans un piteux état, mais ne l’ont pas fait.

L’inauguration de la réhabilitation de cette portion de la RN 12, a été l’un des points d’orgues de la visite présiden­tielle dans la capitale de la région Atsimo Atsinanana, hier. Selon Jerry Hatrefindrazana, ministre des Travaux publics, le chantier a été financé sur fonds propres de l’État. Durant le meeting à Farafangana, le chef de l’État a déclaré qu’il “endosse la responsabilité de concrétiser ce que les précédents responsables étatiques n’ont pas fait. Je m’efforcerai de rattraper le retard de développement du pays”.

Programme ODOF

Durant le meeting qu’il a tenu suite à cette cérémonie traditionnelle, le président de la République a déclaré: “Ne m’en tenez pas rigueur s’il y a des choses qui ne sont pas faites. (…) Je ne baisse pas les bras. Nous parviendrons à développer Madagascar”. Il affirme, du reste, qu’il est au fait des difficultés des ménages comme la hausse des prix, l’insécurité, ou l’accès à l’emploi et travaille pour les solutionner. “Je ressens votre douleur”, déclare-t-il. Affirmer la présence de l’État.

S’agissant du problème de l’emploi, notamment, Andry Rajoelina rappelle que dans son programme il y a le projet “One district, one factory” (ODOF), qui consiste à ouvrir au moins une usine, dans chaque district afin de booster l’emploi des jeunes. Un projet que le ministère de l’Industrie, du commerce et de la consommation décline en pépinière industrielle et qui peut concerner même les communes. Le chef de l’État annonce, par ailleurs, que Farafangana figure dans la liste des districts bénéficiaires d’un nouvel hôpital, à construire à partir de cette année.

“Durant ses trois ans et demi, nous nous sommes attelés à affirmer la présence de l’État, dans différents secteurs, dans tous les districts, avec des infrastructures de proximité”, soutient également, le locataire d’Iavoloha, à Farafangana. Après l’inauguration du lycée “ Manara-penitra”, de Vohipeno, le Président a également, inauguré les nouveaux locaux de la direction régionale de la sécurité pub­lique (DRSP), de l’Atsimo Atsinanana, à Farafangana, ainsi que celui de la direction région du ministère du Travail, de l’emploi, de la fonction publi­que et des lois sociales.

Comme le souligne le contrôleur général de police Fanomezantsoa Randria­- narisoa, ministre de la Sécurité publique, les DRSP font partie de la traduction en acte du Velirano numéro 1 du chef de l’État. Dans cette optique de rapprocher les forces de l’ordre de la population, mais aussi, de renforcer la lutte contre l’insécurité, le ministre de la Sécurité publique a annoncé la création d’une force d’intervention de la police au sein de la DRSP de l’Atsimo Atsinanana. Une décision qui découle des consultations locales, indique-t-il.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • avec 12% réalisés , il en faudra encore beaucoup de béton pour arriver au 100% promis et vanté avant la fin du mandat présidentiel !!
    Mais il faut vivre d’espoir ……comme cela est le cas depuis 60 ans….pour vivre ou plutot survivre