Accueil » Culture » 50 ANS – « 13 MAI 1972 » : Une commémoration entre devoir de mémoire et manifestations culturelles
Culture

50 ANS – « 13 MAI 1972 » : Une commémoration entre devoir de mémoire et manifestations culturelles

Bekoto et Dama accorderont un moment exclusif aux inconditionnels du groupe Mahaleo pour revenir sur leur vécu lors de ce 13 mai 1972 à l’université d’Antananarivo.

Une date qui a marqué au fer rouge l’histoire de Madagascar, le 13 mai 1972 est tout aussi symbolique. Un demisiècle plus tard, la ville des Mille revient sur l’essence-même de cette date à travers diverses manifestations.

Une époque historique appelée aussi « la révolution » ou « la deuxième indépendance» par plusieurs historiens, mai 1972 est imprégnée dans la mémoire collective malgache comme celle qui aura forgé à jamais la mentalité actuelle de sa population. Il était une fois donc, un 13 mai 1972, douze ans après l’indépendance annoncée du 26 juin 1960, Madagascar vit à nouveau une révolution. Son acteur principal pour cette fois, la masse populaire, surtout celle estudiantine et intellectuelle, qui se fédère pour contester une réalité en conséquence de la rupture avec la France.

À la base, ce soulèvement populaire qui a conduit à la chute du président Tsiranana était parti d’un mouvement de grève d’étudiants en médecine à Antananarivo. Puis, le mouvement a vite été rejoint par les lycéens, les collégiens et d’autres étudiants. Cependant, cet événement a aussi marqué le début d’une révolution culturelle particulière depuis la ville des Mille. Une révolution à la fois politique et culturelle, que la Direction des Arts, Culture et Vie Commu­nautaire de la Commune urbaine d’Antananarivo entend célébrer ce 13 mai, à travers un programme riche en échanges et manifestations artistiques pour commémorer ses 50 ans.

Pour l’occasion, c’est tout un programme que la Direction des Arts, Culture et Vie Communautaire de la Commune urbaine d’Antananarivo nous invite à découvrir. Rendez-vous est ainsi donné, là où tout a commencé selon l’histoire, l’antre des élites du pays, des intellectuels et de ceux qu’on a toujours prôné comme l’avenir du pays depuis mai 1972. Il s’agit évidemment de l’université d’Antananarivo à Ankatso, où une grande exposition commémorant cet événement historique sera érigée à l’esplanade Ankatso dès 8h30.

Enrichissante et divertissante

Le grand amphi-DEGS accueillera ensuite une série de témoignages d’historiens et d’enseignants chercheurs vers 9h. Le « Donak’Afon’ny Tanora » animera la grande salle Confucius, suivi d’un live painting avec Tahina Rakotoarivony, artiste plasticien et la troupe de Ramilison Besigara au Hira gasy. Une marche de commémoration se tiendra également sur place en mémoire de ces révolutionnaires de mai 1972, suivie d’une animation « Vakisaova ». Dans l’après-midi, le groupe Sakelidalana animera l’esplanade Ankatso vers 15h, suivi vers 16h par Benny, Bebey et Nini.

Point fort de cette commémoration, Dama et Bekoto du groupe Mahaleo dont l’histoire est fortement liée à cet événement historique évoqueront leur vécu sur la scène à partir de 17h, comme toujours, une guitare à la main. Clôturant cette journée, The Dizzy Brains seront aussi en scène à l’esplanade Ankatso pour l’occasion. En outre, une exposition exclusive dédiée aux 50 ans de cette révolution du 13 mai 1972 est aussi à découvrir au parvis de l’Hôtel de ville Analakely suivi d’un débat politique organisé par « Politika ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter